vendredi 25 novembre 2011

Pour faire cesser les activités délictueuses des huissiers, envoyez-nous vos témoignages.


Quand vous devez de l’argent à des organismes tel que le trésor public, le moindre retard vous coûte 10%. Et si vous ne pouvez pas payer, alors ils vous envoient leurs huissiers, officiers ministériels ayant tous les droits.

Le problème, ce sont leurs méthodes totalement illégales.

Voici quelques exemples relevés dans nos dossiers.

Plusieurs huissiers de Roanne ont quasiment pris une maison d’assaut, l’un forçant la serrure tandis que le second essayait d’ouvrir le volet roulant de la cuisine.

Un huissier de Roanne prenant rendez-vous chez la mère d’une victime pour saisir ses meubles. Le problème c’est que la dette avait été remboursée depuis longtemps.

Un huissier près de Bordeaux qui voulait obliger une victime à signer un document lui donnant l’autorisation de débiter toutes sommes de son compte courant, et ceci d’une manière irrévocable.

Un huissier de la Seine et marne pénétrant avec effraction chez une victime absente et repartant en laissant la porte ouverte et toutes les lumières allumées.

Un huissier de la Lozère ayant obtenu un titre exécutoire pour 1 euros 82.

Un huissier de Paris pénétrant chez une victime pour faire l’inventaire pour une dette de la COPAV datant de plus de 8 ans et ayant été payée à cette époque. Pour 800 euros ils ont fait l’inventaire de 32.000 à saisir.

Un huissier du Trésor Public du XVème, lançant une saisie sur une pension insaisissable, alors que la dette était éteinte. Pour ce dossier, le Trésor Public « accepte » de rembourser les 230 euros, mais n’envoie pas le chèque, obligeant ainsi la victime à avoir recours à des procédures longues et coûteuses.

Les huissiers sont des officiers ministériels. La loi les autorise à avoir une seconde activité indépendante et proposer aux entreprises des services de recouvrement de créance.

Cette activité est la seule qui fonctionne officiellement avec des méthodes délictueuses, chantage, harcèlement, intimidation, menaces et même agression. Tout ceci est toléré par la loi.

Par contre, un huissier qui veut pratiquer ces méthodes mafieuses, ne peut pas se prévaloir de sa qualité d’officier ministériel.

Il ne peut, en aucun cas se présenter en tant qu’huissier ou mentionner cette qualité sur son papier à entête.

C’est pourtant cette confusion qu’ils entretiennent soigneusement. Les victimes sont alors impressionnés par cette qualité d’officier ministériel, et payent des sommes qui, très souvent, ne doivent pas.

Nous sommes dans la définition du racket et de l’entreprise de nature criminelle.

Il se peut que cette vérité ne plaise pas aux intéressés. Dans ce cas, qu’ils demandent à la justice de trancher la question.

www.aplombfrance.fr

3 commentaires:

  1. Bonjour !

    je suis persécutée par un huissier de Paris qui a très mauvaise réputation suite à une décision en cours d'appel correctionnelle du 5/09/11 non signifiée ! Cet huissier m'a envoyé des courriers simples depuis le mois d'octobre et suite à mes réponses envoyées avec AR il m'a bloqué mes comptes le 13 septembre 2012 sans me prévenir car selon lui je dois environs 9000 euros de dommage et intérêts à mon ex mari pour soustraction d'enfants entre 2004 et 2006 ! J'ai tout de suite saisi la chambre départementale des huissiers de Paris ! Que faire ensuite ?

    RépondreSupprimer