dimanche 8 janvier 2012

Insolvables et en grande vadrouille. Des millions d’entrées dans le boxon office.



Insolvable. Le mot n’est pas très connu chez les citoyens qui n’y mettent qu’un sens très vague.

Par contre, c’est le cauchemar des banques et des organismes de crédits terrifiés à l’idée que leurs clients découvrent qu’ils le sont.

La définition de l’insolvabilité est très simple. Ni les revenus, ni le patrimoine ne permettent plus de faire face aux engagements.

Conséquences pour la banque ou l’organisme de crédit. Le tribunal va prononcer l’insolvabilité, le client n’a plus de dettes et celles-ci passent à pertes et profits (au rayon pertes)

Nous avons vu beaucoup de dossiers passer entre nos mains, notamment pour des demandes de rachat de crédits ou de dossiers de surendettement. C’était peine perdue puisque les revenus plaçaient la personne en insolvabilité.

Pour savoir si vous êtes insolvable, regardez les seuils financiers sur Google.

Autre cas de figure courant. Lors de sa demande de crédit, les éléments donnés par le client au banquier indiquaient clairement l’insolvabilité.

La banque aurait alors dû refuser de prêter.

Mais elle l’a fait quand même. En effet, sachant que la personne était en difficultés et allait s’enfoncer encore plus, la banque pourrait alors se servir sans limite en frais et commissions.

Et ça, ça ne pardonne pas devant les tribunaux.

4 commentaires:

  1. Je suis activement votre blog et me suis également servie de vos courriers comme modèle( entre autre lorsque j'ai porté plainte contre ma banque, le jugement sera rendu le 15 mars). Par contre, je ne sais pas comment faire pour trouver les seuils financiers sur GOOGLE et pourtant j'ai bel et bien cherché.
    Pourriez-vous m'éclairer un peu plus?
    Je tiens de plus a féliciter les personnes comme vous (qui sont très rares, voir même le seul) qui veulent aider des pauvres gens comme nous qui se retrouvent dans des situations financières plus que difficiles après le passage du banquier sur votre compte qui soit disant "pour vous rendre service" vous ponctionne de frais fabuleux et magiques (puisque certaines fois ils apparaissent de je ne sais où!) et que lorsqu'il vous bloque votre compte pendant un mois sachant que j'ai 3 enfants et que je suis en congé parental donc pour seul et unique revenu la CAF pour un montant de 860 Euros, que vous l'appelez et le "suppliez" de cesser de prélever des frais (200 Euros) que vous lui demandez de vous accorder un retrait (50 Euros), il vous répond "JE NE SUIS PAS ASSISTANTE SOCIALE, VOUS N'AVEZ QU'A ALLER AUX RESTOS DU COEUR". Et la on se sent seule. Donc encore MERCI et BRAVO pour votre courage et votre humanisme, tout ce qui n'existe plus en france de nos jours.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Voici un lien:
    http://www.cbanque.com/credit/taux-usure.php
    Mais donnez moi vos coordonnées sur
    gerard.kapper@gmail.com
    je vous recontacte avant le 15 pour faire le point avant l'audience.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    L'audience a eu lieu hier, le juge rendra sa décision le 15 mars. J'espère avoir gain de cause et peut-être aurais-je dû faire appel a vous avant.

    Merci pour le lien et votre intérêt. Je croise les doigts!!

    RépondreSupprimer
  4. monsieur gérard faure kapper, je vous ai envoyé un mail au vue de la situation que nous vivons avec nos 4 enfants
    je pense qu'il ne vous laissera pas indifférent d'autant que cela concerne Cetelem, et ma banque

    RépondreSupprimer