samedi 17 mars 2012

Ce n’est pas un Grenelle des banques qu’il faut… c’est un Nuremberg.


Nous sommes à près d’un mois du premier tour et aucun des candidats, sauf Cheminade et Dupont-Aignan, ne donne l’impression de connaître quoi que ce soit au problème des banques.

Certes, tous y vont de leurs vociférations contre ce système financier.

Hollande qui présente la finance comme l’ennemie du peuple, avant d’aller rassurer la City.

Mélenchon et Le Pen se déchaînent contre les banques. Seulement ils n’abordent que l’aspect économique du problème, alors que c’est une approche juridique qu’il faut développer.

Bayrou, il est contre sans l’être vraiment.

Les verts, tel jadis Jobert, sont ailleurs.

Sarkozy a au moins la franchise d’annoncer sans aucune ambigüité qu’il soutient les banques et leurs actions illégales et que, s’il était élu il soutiendra ce racket comme il l’a toujours soutenu avec Notre Dame de Lagarde.

Que faut-il donc ?

Les banques ne respectent pas la loi et comptent sur le fait que très peu de clients iront en justice pour réclamer.

Voici le point G du système bancaire. C’est là qu’il faut se concentrer.

Une seule mesure mettra fin définitivement au racket de l’économie et permettra aux millions de clients de se faire rembourser l’intégralité des prélèvements illégaux depuis l’ouverture du compte.

Cette mesure, c’est de permettre les « actions collectives en justice ».

Ces « class actions » sont courantes aux États-Unis mais interdites en France.

Les Banques, par la voix des pouvoirs publics, ont toujours rétorqués que ces actions « ne sont pas dans les habitudes judiciaires des citoyens »

Qu’ils se rassurent, les citoyens vont vite apprécier ces nouvelles habitudes

Pour en revenir à nos candidats, seuls Dupont-Aignan et Cheminade sont sur ce registre. Le programme politique de ce dernier est d’ailleurs totalement axé sur « un monde sans la City et sans Wall Street ».

Après le vote utile et le vote sanction, nous allons lancer le vote pétition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire