samedi 3 mars 2012

L’incroyable mépris de Jean Michel Apathie pour les Français et la démocratie.


L’incroyable mépris de Jean Michel Apathie pour les Français et la démocratie.

Au petit journal du 2 février 2012, c’est l’interview d’un candidat à la Présidence de la République. Il s’agit de Jacques Cheminade.

Il est déjà qualifié de « petit candidat » par les journalistes. On peut se demander sur quelles bases.

Il y aurait donc de grands candidats, de moyens candidats et de petits candidats.

Je pense qu'il n'y a que des candidats. Ce n’est qu’au lendemain du second tour que l’on pourra utiliser ces qualificatifs.

Mais avant ce sont aux Français de décider quelle « taille » ils veulent donner aux candidats.

Faut-il qualifier l’auteur de ces paroles comme un grand ou de petit journaliste ? Je ne sais pas, peut-être comme un journaliste bien discipliné.

Voici les faits :

Le candidat répond aux questions de l’animateur et soudain, bouillonnant sur sa chaise Jean Michel Apathie part dans une diatribe contre le candidat

« –c’est incroyable !

–que vous ayez les 500 signatures, c’est incroyable.


–vous devez être le prototype du candidat inutile.

-et je… c’est vraiment incroyable.

–Ché pas comment vous les avez, ché pas comment vous faites

–Si vous avez un numéro de fakir… mais c’est incroyable, incroyable…

–Ah, ah, ah…on s’marre…ah, ah, ah !!!


Quel mépris, quel dédain, quelle morgue pour ces 500 maires qui ont pris le temps d’étudier la candidature avant de décider de la soutenir..

Quel mépris, quel dédain, quelle morgue pour ces militants qui ont arpenté la campagne et donnent leur temps sans compter pour défendre leurs idées et convaincre démocratiquement.

Quel mépris, quel dédain, quelle morgue pour ce candidat qui avait prévu tous les détails de la crise, 12 ans avant, et qui aspire aux suffrages des français en proposant des solutions concrètes.

Quel mépris, quel dédain, quelle morgue pour le peuple français qu’il considère incapable d’écouter un candidat, de lire son programme et de faire sa propre opinion.

Non monsieur Apathie, ce n’est pas ça le peuple, ce n’est pas ce troupeaux bêlant qui empruntera la route que vous lui aurez indiqué.

Le peuple Français saura répondre à ce mépris que vous affichez pour le processus démocratique en votant pour ceux que vous appelez déjà les candidats inutiles comme d'autres parlaient de bouches inutiles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire