dimanche 10 juin 2012

Grève de la faim de Régine, 10ème jour.


Par Gérard Faure-Kapper


Aujourd'hui, 10 juin 2012, Régine ne s'alimente plus depuis 10 jours mais tient toujours son magasin.


Co-fondatrice de l'APLOMB, elle a décidé d'utiliser sa santé pour faire aboutir le combat qu'elle mène pour tous depuis 3 ans.


L'APLOMB exige que les lois républicaines soient appliquées à tous, sans exception.


Une corporation échappe à ce principe d'égalité devant la justice, ce sont les banques.


Usant de leur puissance financière (qui est d'ailleurs la nôtre), elles ont les moyens de décourager tous citoyens qui oseraient refuser le racket qu'elles imposent.


Vous commettez la moindre infraction, la police et la justice ne vous ratent pas et appliqueront la plus extrême sévérité.


Les banques sont tranquilles. Très peu de personnes oseront porter plainte. Celles-ci seront remboursées par un "geste commercial" qui ressemble plus au majeur levé.


Régine et l'APLOMB ont oeuvré depuis 3 ans pour informer et aider les clients à porter plainte systématiquement. Le principe de base: aucune négociation. On ne discute pas avec des délinquants mais on a le devoir de les livrer à la justice.


Depuis 10 jours, les dossiers affluent à l'APLOMB pour lancer un tsunami judiciaire contre les banques.


La Société Générale et sa filiale le Crédit du Nord, ainsi que le LCL sont concernés plus particulièrement. Les autres aussi bien sûr, notamment les pires: les mutualistes.


Les banques traitent avec un mépris incroyable ces clients qui osent protester contre ce racket institutionnel. Je rappelle que dans la fédération d'une banque mutualiste connu, le directeur général est parti entre 2 gendarmes.


Il parait qu'il y a eu des retombées importantes parmi les chefs de service concernés. 


La finance a imposé la terreur aux citoyens. Ils ont le ventre noué lorsqu'ils ouvrent internet, quand on frappe à leur porte, quand leur patron les convoque, quand ils ouvrent leur boîte aux lettres. Tout ça parce qu'ils n'ont plus les moyens de payer ce racket. Ils se privent sur tout, les soins, la nourriture, les vêtements. Pour les sorties et les vacances, ils ne savent plus ce que c'est.


Depuis 220 ans, avons nous fait tout ce chemin pour que le peuple vive sous la terreur de la bourgeoisie ?


Nous sommes le 10 juin 2012, soit le 22 prairial. C'est l'anniversaire des lois du même nom instituant en 1794  
le régime de terreur aux ennemis du peuple. 


Messieurs les banquiers, vous êtes les ennemis de la nation, alors... bon anniversaire.







1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Depuis décembre dernier je mène une opération Vs les banques que vous citez ci-dessus notamment.
    J'organise l'objet du scandale, j'opère non plus en tant que militant mais en tant qu'activiste...
    Vous aurez des nouvelles en principe via les médias à la rentrée voire en fin d'année.

    Cordialement,

    James D.Chabert
    Président du Syndicat des Mannequins Professionnels Associés à Paris - SYMPA(créé en 1984)
    Président de l'association Stoppons Les Arnaques Aux Castings - SLAAC(créée en 1999)

    RépondreSupprimer