mardi 12 juin 2012

Tu vois papa, au Crédit Mutuel, pour 1 million de capital, nous avons 17,2 millions de dettes garantis par les contribuables.



Par Gérard Faure-Kapper




Et pourquoi je prendrais un crédit pour me soigner, j’attends d’avoir l’argent, c’est tout.

Ecoute papa, au Crédit Mutuel ils t’offrent des crédits pour tout, il faut en profiter.

Oui, mais si j’ai trop de dettes, que se passe-t-il ? Ah !

Ce n’est pas grave, le Crédit Mutuel est beaucoup plus endetté que toi.

Qu’est-ce que tu veux dire ?

Je t’explique. Tu as un patrimoine que l’on peut évaluer à combien ?

Oh, la maison, l’appartement, le studio, les placements, disons environ 1.000.000 d’euros

C’est donc ton capital. Et tu as combien de dettes en face ?

Difficile à dire, mais grosso modo, dans les 300.000 euros.

Ce qui veut donc dire qu’en cas de problème, ton capital de 1 million va garantir tes dettes.

Ben oui, encore heureux, mais quel rapport avec ta banque ?

Eh bien au Crédit Mutuel, pour 1 million de capital, nous avons 17, 2 millions de dettes.

Quoi ! Cela veut dire que l’argent que l’on dépose n’existe plus et nous n’avons que des dettes ? Mais que se passe-t-il si vous devez rembourser les épargnants, vous ne pourrez pas ?

Non papa, mais ne t’inquiètes pas, les contribuables rembourseront car l’Etat nous apporte sa garantie.

Alors, si je comprends bien, vous faites n’importe quoi, vous creusez le trou au maximum, vous empochez les bénéfices…

Oui papa, si l’on gagne c’est pour nous mais si l’on perd c’est pour vous.

Mais en cas de faillite, les dirigeants du Crédit Mutuel sont quand même responsables devant les tribunaux ?

Même pas, les seuls responsables sont les pauvres présidents bénévoles des caisses locales.

Et ils le savent ?

Mais non, on leur cache tout ça,

En fait, le Crédit Mutuel est basé sur un système d’hommes de paille.

Tu as tout compris papa.

Mais si les clients s’aperçoivent de ça, ils vont alerter la presse ?

Mais non bien sûr, le Crédit Mutuel a acheté tous les journaux de l’est de la France.

Vous avez pensé à tout…

Oui papa, tout est bien rôdé, pas d’inquiétude. En finale, ce seront les clients, pardon, les sociétaires qui vont tout perdre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire