mercredi 20 mars 2013

Il y a-t-il eu piratage du système informatique du LCL du Kremlin Bicêtre ?




Par Gérard Faure-Kapper

Cette affaire a été totalement étouffée pour ne pas provoquer la panique des clients du LCL, mais pour la victime, c’est bougrement inquiétant.

Le commissaire Juve chargé de l’enquête nous a rassuré : « il n’y a rien, il ne s’est rien passé, rien n’a été prélevé sur les comptes des clients, rien du tout, pas même la disparition de 7.933,22€ sur un compte le 17 janvier 2013, rien je vous dis, rentrez chez vous maintenant… »

Pourtant, il y a des faits. Un client a confié son dossier à l’APLOMB pour enquête. Le 17 janvier 2013, un montant de 7.933,22€ disparait de son compte courant. L’écriture est nette, cette somme est passée au débit du compte. Et le libellé indique : « en attente ».

Où cet argent est-il parti ? Fantômas ne peut pas être bien loin.

Nos experts comptables sont formels. Il faut rechercher d’abord une contrepartie. S’il s’agit d’un problème technique, la banque passe le crédit sur un compte du type « débiteur et créditeur divers ». C’est toléré, mais ça ne peut excéder quelques jours.

De plus, il est interdit à une banque de disposer de l’argent de ses clients en dehors des termes des contrats. Elle serait immédiatement accusée d’escroquerie. Ce n’est pas là qu’il faut chercher.

L’argent a disparu depuis plus de 2 mois et sans contrepartie. Bien sûr le client a tout de suite envoyé une lettre de réclamation. Silence au LCL.

Puis en février, nous avons envoyé une seconde lettre, à l’agence, au service juridique et aussi à l’inspection générale.

L’inspection, ce sont les bœufs carottes de la banque, l’IGS, la terreur des employés des agences. Ils agissent toujours par derrière, ils n’ont de compte à rendre à personne, sinon à Dieu, et encore.

Ils ont répondu immédiatement. Ils ouvrent une enquête, tel le First Cav’, find and kill !!!

Et puis plus rien, une chape de plomb a été coulée sur cette affaire.

Ce qui est certain, c’est qu’un client a été débité de 7.933,22€. Où est cet argent ? Disparu, envolé…

Fantômas probablement…

En tout cas, on ne peut qu’inciter les clients du LCL a bien vérifié toutes leurs écritures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire