vendredi 19 avril 2013

Pourquoi il ne faut jamais céder aux menaces des Cabinets de recouvrement.


Par Gérard Faure-Kapper

Chacun doit rembourser ses dettes à son créancier. C'est une question de principe.

Mais personne ne doit céder aux menaces de cabinets de recouvrement qui tentent de vous extorquer de l'argent que vous ne devez pas. 

Si vous êtes ciblé par ces délinquants présumés, envoyez une première lettre pour leur faire lâcher prise.
http://antibanque.blogspot.fr/2013/03/harcelement-des-cbt-de-recouvrement.html

S'ils insistent, déposez plainte à l'appui de cette lettre.

L'émission de France 2 "envoyé spécial" a présenté un excellent reportage de Virginie Vilar sur ce sujet. Regardez-le et vous comprendrez pourquoi il ne faut pas céder.

http://www.france2.fr/emissions/envoye-special/accueil_19333

J'insiste bien sur un point: en aucun cas mes propos ne peuvent être interprétés comme une incitation à ne pas payer ses dettes.

Mais vous avez le droit de vérifier, de contester et, éventuellement, de demander l'arbitrage de la justice.

Pour vérifier, le demandeur doit vous fournir tous les éléments, par exemple les contrats, les offres préalables, les tableaux d'amortissement et les extraits de compte.

Avec ceci, vous pouvez demander l'avis d'un expert.

Si vous contestez, vous demandez alors à la justice d'arbitrer.

Un cabinet de recouvrement, comme c'est expliqué dans le reportage, a "acheté" la dette présumée.

C'est ainsi que les banques se débarrassent de leurs créances juridiquement irrécouvrables. 

Les cabinets de recouvrement les achètent par lot et pour des prix dérisoires.

Ensuite ils fixent un montant, à la tête du client et le harcèlement commence.

Il s'agit donc bien d'un racket dont vous êtes victime. Si vous payez, cette somme ira directement dans leurs poches et vous les inciterez à faire d'autres victimes.

Pour conclure, vous devez payez vos dettes à la personne ou l'organisme qui vous a prêté.

Si vous êtes ciblé par ces voyous, contactez l'organisme créancier et demandez lui tous les justificatifs, si vous êtes d'accord, payez, sinon, discutez et éventuellement demandez l'arbitrage de la justice.






5 commentaires:

  1. sauf que au delà de 2 ans après le 1er impayé,la dette s’éteint d'office et le litige est clos définitivement!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont ces créances "foutues" pour les banques qui sont "vendues" pour peanuts aux cabinets de recouvrement.

      Supprimer
  2. bonjour
    "Les cabinets de recouvrement les achètent par lot et pour des prix dérisoires."

    peut-on dans tous les cas user de cet article ? merci !

    "Le retrait litigieux" basé sur l'article 1699 du code civil et l'arrêt de la Cour de Cassation N° 02-12451 du 12 juillet 2005
    - Selon cet arrêt, si il s'agit de d'une créance ayant fait l'objet d'une cession, le débiteur peut demander à quel prix s'est fait le rachat de sa dette et ne payer que ce prix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ! en espérant en avoir un bon retour ! ;)

      Supprimer