vendredi 19 juillet 2013

Lutte contre les huissiers-gangsters. L’APLOMB offre son soutien à la Chambre Nationale des Huissiers de Justice




Par Gérard Faure-Kapper
Lutte contre les huissiers-gangsters. L’APLOMB a le soutien de la CNHJ

C’est un soutien de poids que l’APLOMB vient implicitement d’obtenir de la Chambre Nationale des Huissiers de Justice.

Dans un excellent article d’Odile Alleguede paru dans Lyon-Capitale

Maître Patrick Sanino, le vice-Président de la chambre nationale des huissiers de justice insiste sur le fait :

“Un particulier qui soupçonne un acte délictueux doit déposer plainte auprès de la chambre de discipline des huissiers. Nous militons pour une transparence et une accessibilité reconnues. Soyons clairs. Nous n’avons rien à gagner avec cette image détestable. D’ailleurs, ce n’est pas en période de crise que les huissiers gagnent beaucoup d’argent !”

L’APLOMB appelle ainsi ses adhérents à le faire systématiquement. Pratiquement, ils nous signalent les pratiques douteuses et nous leur ferons parvenir tous les éléments pour envoyer le signalement.

D'autre part, l’APLOMB est équipé pour centraliser les pratiques illégales et ainsi faire une liste qui sera communiqué à la chambre des huissiers, notamment pour prévenir des récidives.

Maître SANINO explique en partie l’origine de ces pratiques. D’une façon générale, acheter une charge d’huissier est très cher et se calcule sur le chiffre d’affaires réalisé. C’est un endettement très lourd qu’il faut ensuite “rentabiliser” en effectuant un nombre annuel suffisant d’actes (contentieux, constats, arbitrages, ventes aux enchères, etc.). Ce qui crée un engrenage pernicieux car il favorise, sinon génère, une prolifération de procédures redondantes.


Maître Bauvin, huissier à Douai et chargé des questions de “confiance” et des nouvelles technologies à la CNHJ admet “qu’il existe des dérives, d’ailleurs, l’actualité le prouve régulièrement. Notre profession a aussi ses brebis galeuses et nous sommes parfaitement conscients de la nécessité de moraliser ce métier.”

La position de l’APLOMB a toujours été la même : que chacun paye ses dettes.

Il peut arriver que la justice s’en mêle et qu’un huissier est chargé de l’exécution de la décision.

Mais le problème n’est pas là, ce n’est pas de ces huissiers honnêtes dont nous parlons, ce sont des autres, et ils sont devenu la majorité.

Pour faire cesser cette agression inhumaine contre les citoyens, il n’y a qu’une mesure à prendre.

Interdire le cumul de fonction entre un huissier officier ministériel assermenté et un huissier, cabinet de recouvrement pour son propre compte.

Il y a conflit d’intérêt évident.

Je m’adresse à la Chambre Nationale des Huissiers de Justice.

Si vous avez la réelle volonté de moraliser cette profession en transformant les brebis galeuses en méchouis, alors soyez assuré de notre totale collaboration.

SOUTENEZ CE COMBAT EN REJOIGNANT L’APLOMB !

===================================



2 commentaires:

  1. hi hi hiiiiiii ! belle victoire !

    Mais oui... le racket est normal quand on doit payer les droits d'une Etude !

    Et quand on achète une maison ou une voiture ou une télé on peut aussi racketter son entourage ???

    Non mais ça va la tête ? ils se comportent comme des sagouins /

    RépondreSupprimer
  2. la plainte à la chambre nationale des huissiers est une d'etouffer ce qui pourrait salir une profession tentée l'attrait financier que représente le recouvrement pour compte de tiers. Mais de quoi parle t on : de pénal, d'escroquerie, d'abus de confiance de pratique commerciale trompeuse de pratique commerciale agressive. Une solution : la plainte pénale car ce n'est pas la chambre des huissiers qui vosu dedommagera des dommages résultant des dérives.

    RépondreSupprimer