vendredi 20 septembre 2013

20 septembre, l'offensive contre les banques est généralisée sur tout le front.


Par Gérard Faure-Kapper

Après des mois de travail et de préparation minutieuse, suite aux dernières jurisprudences, nous avons lancé aujourd'hui 247 plaintes devant les tribunaux.

Il faudra compter un semaine pour tout faire partir, mais le mouvement est lancé.

L'objet des plaintes: les commissions d'intervention qui alourdissent le coût des découverts mais que les banques omettent dans le calcul du taux effectif global.

Pour certaines, la voie civile est préférée alors que d'autres, ce sont les voies pénales.

Dans le premier cas, il s'agit de TEG erroné, donc nous demandons les sanctions prévues par la loi, à savoir le remboursement de l'intégralité des frais depuis l'ouverture.

Dans le second, il s'agit de dénoncer un délit d'usure. La peine est alors de 2 ans de prison, 45.000€ d'amende et 5 ans d'interdiction d'activité bancaire.

Les plaintes pénales ont été réservées aux 3 banques mutualistes, Banque Populaire, Crédit Agricole et Crédit Mutuel.

Une charge de cavalerie devant être précédée d'une préparation d'artillerie, depuis 4 mois nous inondons les banques de courriers. L'objectif étant de faire reconnaître aux chargés de clientèle, que le travail effectué par l'agent consiste en une étude de la situation du compte pour accorder ou non un découvert.

Les banques se réfugient derrière leur définition générale "c'est un traitement particulier". Nous sommes tous d'accord, mais en quoi consiste ce "traitement particulier"? Silence des banques.

C'est un peu comme si un électricien, un garagiste, un coiffeur, un plombier vous adresse une facture avec le libellé: "traitement particulier" sur votre voiture, sur votre installation etc.

Vous êtes en droit de demander à l'artisan le détail de son intervention.

Eh bien pour la banque c'est pareil. Ils vous facturent des "frais d'intervention" mais refusent absolument de vous donner le détail.

Cette vague de plainte a un but: faire avouer aux banques le détail de leur "traitement particulier".

Cette première vague de plainte sera suivie de beaucoup d'autres. Les demandes se multiplient sur notre boîte mail. Malgré nos retards, toutes ces demandes seront traitées.

Cette charge du 20 septembre, c'est le résultat de 3 ans de travail avec notre avocate. Notre plainte est devenue un produit de haute technologie. Aucune banque ne peut contrer nos arguments. Pourquoi ? Parce que 2 et 2 font 4, ni 3, ni 5.

Bien sûr, vous pouvez faire partie des prochaines vague. Il vous suffit de remplir le questionnaire sur

www.aplombfrance.fr

Le 20 septembre 1792, c'est la victoire de Valmy. Ce jour là, le Général Kellermann, qui marchait depuis quelques jours à la tête d'une armée de volontaires. Mal équipés, peu instruits, novices de la chose militaire, sachant à peine charger leur fusil, il ont marché, jour et nuit, animée par cette foi ardente en la victoire et par une volonté inébranlable de sauver la République.

Devrais-je plutôt dire la France. En effet, la République n'était pas encore née. Marianne, enceinte jusqu'au yeux n'a accouché que le lendemain à la Convention.

Il faut savoir qu'il n'y a pas eu vraiment de bataille à Valmy, quelques coups de canon. Mais devant la volonté et la pugnacité française, dressée sur une petite colline en Argonne, tout près d'un moulin à vent, les colonnes prussiennes qui venaient dépecer la France ont préférés faire demi-tour.

Il y avait une autre raison. En traversant la Lorraine, ils ont mangé beaucoup de choux. Et ce légume, administré à haute dose, provoque des troubles intestinaux que le plus musclé des sphincter ne peut contrôler.

20 septembre 2013. C'est le peuple français qui se dresse devant ses exploiteurs, ces banquiers qui pillent les comptes et l'économie en toute illégalité. Comme en 1792, nous provoquerons une diarrhée explosive dans le système financier.

20 septembre, plus personne ne nous arrêtera et ce sera la victoire de la Justice et des valeurs de la République.

===========================================================

Contact et renseignements:
www.aplombfrance.fr
aplombfrance@gmail.com
APLOMB bureau 24
7 bis rue Decrès
75014 PARIS



 

6 commentaires:

  1. Bonjour j'ai ce souci avec la BPPC je suis en train de cloturer mon compte mais je souhaite participer a cette action

    RépondreSupprimer
  2. J'aimerais être petite souris pour voir leurs têtes à la réception de toutes les plaintes. Que justice soit faite!

    RépondreSupprimer
  3. je suis heureux d'etre adhérent de votre association j'espère que vos efforts seront reconnus et récompensés...pour vous et pour nous, citoyens Français rackettés abusivement...vive l'abolition des privilèges des banques...j'ai démarrer ma procédure contre ma banque, en meme temps que votre action..j'espère que vous m'accompagnerez jusqu'au bout...j'attends aussi de vos nouvelles.
    et encore bon rétablissement à vous monsieurFaure-Kapper.

    RépondreSupprimer
  4. Gérard, j'ai besoin de votre aide gentil merci
    http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/%C3%A0-demander-monsieur-le-pr%C3%A9sident-de-la-banque-caisse-d-%C3%A9pargne-%C3%A0-retirer-la-maison-de-monsieur-west-aux-ench%C3%A8res-de-15-janvier-2014?utm_campaign=petition_created&utm_medium=email&utm_source=guides

    RépondreSupprimer