lundi 11 novembre 2013

Philippines. Pour que les banques donnent 15 jours de' frais prélevés usurairement.



Par Gérard Faure-Kapper
sur une idée de Sabine Aussenac

Les scientifiques voient dans la violence du typhon, une conséquence du réchauffement climatique. Celui-ci est, nous le savons tous, provoqué par un développement industriel polluant et une déforestation massive. 

Les banques, qui en sont les premières bénéficiaires, pourraient assumer leurs responsabilités.

Evidemment, nous ne leur demandons pas grand chose.

Nous pouvons estimer que les frais ponctionnés par les banques, génèrent 24 milliards de bénéfices pour l'ensemble des banques en France en une année.

C'est notre argent qui a été prélevé, conséquence de pratiques usuraires délictueuses et impunies.

Puisque c'est notre argent, nous pouvons légitimement demander aux banques de faire don aux Philippins de 15 jours de bénéfices, soit 1 milliards pour ce pays.

Je rassure les banquiers. La reconstruction du pays ne se fera pas sans elles et les bénéfices engendrés couvriront largement les sommes versées. C'est une sorte d'investissement fructueux sur l'avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire