mercredi 1 janvier 2014

2014, une année décisive pour l'APLOMB pour abattre l'ennemi sans visage cher à Hollande


Par Gérard Faure-Kapper

Chères militantes et chers militants.

Notre mouvement, l’APLOMB, entre dans sa cinquième année de combat pour la justice. La persévérance, la pugnacité et l’opiniâtreté sont payantes. Nous nous engageons sereinement dans l’an de grâce 2014 avec d’immenses espoirs. L’expression n’est pas trop forte.

2013 s’est terminé sur une prodigieuse victoire pour notre démocratie et pour les citoyens de ce pays. Les députés socialistes et verts avaient voté une loi scélérate, ce scandaleux article 60 qui amnistiait les banques de toutes leurs escroqueries, notamment vis-à-vis des communes, des entreprises et des particuliers.

Heureusement, le Conseil Constitutionnel veillait. Cette soumission du parlement au système financier, l’ennemi sans visage, se heurtait, non seulement à la constitution, à la loi, à la logique et en finale, aux intérêts légitimes du peuple français.

Cet article 60 que les 320 représentants du peuple ont voulu passer en force, méprisant l’avis du Sénat, cet article sera finalement censuré.

Reste ces 320 députés qui ont ce vote de la honte sur la conscience. Ils doivent être sanctionnés, et l’occasion se présente justement au début et à la fin du printemps.


Nous avons lancé une opération le 20 septembre 2013 consistant à assigner les banques en justice pour demander son arbitrage et le remboursement de tous les frais prélevés illégalement. Nous avons ensuite changé d’attitude pour demander, au préalable, les services du conciliateur de justice.

Un certain nombre d’audiences sont programmées, la première le 8 janvier, et les autres suivent.

Bien que n’ayant pas le droit d’y assister, plusieurs conciliateurs ont souhaité mon concours, en pré-audience, afin d’éclairer les parties sur les aspects techniques conduisant à ces prélèvements ruineux. J’ai déjà pu les expliquer par téléphone à plusieurs conciliateurs.

Notre objectif est très ambitieux mais reste réaliste : 90% de réussite. Seule la mauvaise foi congénitale des banquiers peut nous faire perdre quelques affaires.


Le TEG, taux effectif global, des prêts immobiliers qui serait erroné. Beaucoup de bruit a été fait sur cette affaire en septembre et octobre. Certains ont découvert cette faille que nous dénonçons depuis longtemps. L’enjeu est de taille, ni plus ni moins que le remboursement de la majeure partie des intérêts des emprunts immobiliers. Les montants sont souvent à… 6 chiffres.

Pourtant ces cabinets ne semblaient pas être au courant de la loi de finance 2014 et du fait qu’aucun juge ne prendrait de décision tant que les choses ne seraient pas clarifiées. Malgré la puissance des lobbys bancaires qui se sont aliénés le vote en leur faveur de 320 députés socialistes et verts, le Conseil Constitutionnel a censuré l’article. La voie est donc dégagée pour les actions de l’APLOMB.


Troisième axe, les cabinets de recouvrement et autres huissiers qui pourrissent quotidiennement la vie des Français. Là, c’est plus simple. Ils n’ont strictement aucun droit et ne peuvent agir qu’avec des menaces.

La solution pour s’en débarrasser est simple. L’article 1315 du code civil stipule que celui qui réclame une obligation doit en apporter la preuve. « Messieurs vous nous réclamez avec insistance la somme de 13.315,54€ ? Donnez-nous la preuve que nous les devons : offre préalable, tableau d’amortissement, extrait de compte, etc. Comment ? Vous n’avez pas ces documents ? Vous refusez de nous les fournir ? Alors nous demandons l’arbitrage du tribunal. Et si l’on gagne, ce qui est sûr, vous aurez une plainte pour tentative d’extorsion de fonds. »  


La finalité de la création de l’APLOMB est la prévention du suicide pour raisons financières. Nous demandons depuis plusieurs années qu’après chaque drame, l’APLOMB puisse examiner tous les mouvements bancaires depuis 2 ans, ainsi que le détail des relances par lettre ainsi que l’analyse des appels téléphoniques reçus. Tout ça sous l’égide, le contrôle et dans les locaux de la police judiciaire et du juge.

Cela nous a toujours été refusé. Quand un paysan commet l’irréparable et met fin à ses jours, il est très vite enterré. Le cimetière, c’est le bon sens près de chez vous.

Il y a 30 ans, 12.000 morts sur les routes et 12.000 suicides. Aujourd’hui, il y a moins de 3.000 morts de la circulation mais toujours autant d’autodestruction. Pire, ce chiffre de 12.000 est en augmentation.

Alors si nous arrivons à prouver que derrière tel ou tel drame il y a le comportement illégal de la banque qui a conduit à la ruine et le harcèlement insupportable d’un huissier ou un cabinet de recouvrement, alors que ces poussent au crime prennent garde à la colère de notre association.

Une association comme la nôtre a vite grandi et cette croissance ne s’est pas faite sans problème. Les dossiers ont pris beaucoup de retard, mais celui-ci est en voie de résorption. Les adhésions ne permettent pas de financer les frais de fonctionnement, notamment le loyer, le téléphone et la reprographie. C’est un problème que nous devons résoudre. Les trois premiers mois de 2014 seront décisifs. Les succès qui se profilent avec les conciliateurs feront prendre conscience à chacun, qu’il est possible de sortir de ses ennuis financiers, notamment en obtenant le remboursement de tous les frais prélevés depuis des années par la banque.

2014, c’est le centenaire du commencement de la Grande Guerre, et, la chose est moins connue, le bicentenaire de la campagne de France menée par Napoléon et la Grande Armée sur ces terres meurtries de l’est parisien, voies naturelles de toutes les invasions.

Le véritable ennemi n’a pas de visage, c’est le monde de la finance. Ca nous est resté Monsieur le Président. Et comme l’ont fait nos aînés, nous allons débarrasser les citoyens de cet insupportable joug des banques et de leurs alliés, les 320 députés félons qui voulaient mettre notre peuple à genoux.

Bonne année 2014, dans la lutte et dans l’espoir d’un avenir meilleur.

Gérard, Régine, Philippe, François, Nawal, Carole, Christian, Nelly, Richard, Rosetta, Blandine et tous les autres qui sont à l’origine de notre mouvement de résistance.


8 commentaires:

  1. "Les adhésions ne permettent pas de financer les frais de fonctionnement, notamment le loyer, le téléphone et la reprographie. C’est un problème que nous devons résoudre"
    Promis Gérard, je vais adhérer et en parler autour de moi.
    Bravo à vous tous et bonne année !.

    RépondreSupprimer
  2. Une nouvelle adhésion de ma part pour ce début d'année et en vous souhaitant les meilleurs voeux pour cette année 2014!

    RépondreSupprimer
  3. voici le lien qui permettra, je l'espère, de récupérer des fonds nécessaire à votre bon fonctionnement.
    j'ai essayé , en espérant que cela portera ses fruits.
    MERCI d'exister.
    https://www.leetchi.com/c/association-de-faure-kapper-gerard.

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique, Gérard!!! Je regarde pour renouveler la cotisation s'il y a un lien. Mille merci d'exister: tu m'as sorti une sacrée épine du pied et je suggère à TOUT LE MONDE d'adhérer à ton mouvement pour retrouver son APPLOMB, le seul équilibre qui redonne la vraie liberté!
    JN

    RépondreSupprimer
  5. Je passe la semaine prochaine au Tribunal, j'ai écrit au Greffe que je voulais qu'on renvoi l'affaire devant un conciliateur amiable, comme vous me l'avez conseillé. J'ai en main vos arguments à apprendre, mais j'ai une trouille bleue et je n'arrive pas à m'y mettre. J'ai presque envie d'abandonner. Ce qui me fait un peu tenir... c'est de revoir à nouveau des prélèvements de frais dans le découvert autorisé.
    Merci d'être là, vous et votre équipe.
    Bonne année 2014. Je vous souhaite une belle réussite et les moyens d'y parvenir...

    RépondreSupprimer
  6. Je passe la semaine prochaine au Tribunal, j'ai écrit au Greffe que je voulais qu'on renvoi l'affaire devant un conciliateur amiable, comme vous me l'avez conseillé. J'ai en main vos arguments à apprendre, mais j'ai une trouille bleue et je n'arrive pas à m'y mettre. J'ai presque envie d'abandonner. Ce qui me fait un peu tenir... c'est de revoir à nouveau des prélèvements de frais dans le découvert autorisé.
    Merci d'être là, vous et votre équipe.
    Bonne année 2014. Je vous souhaite une belle réussite et les moyens d'y parvenir...

    RépondreSupprimer
  7. Bonne année 2014
    Je vous souhaite une Réussite dans tous vos combats .
    je parle de votre association a tous mes amis et quelle clients de ma Pizzeria .
    Je suis votre Homme pour monté une Antenne à Toulouse.
    Encore merci excité vous avais changé ma vie.
    William Perget

    RépondreSupprimer