mercredi 3 septembre 2014

Banquiers à Bercy : première ordonnance en faveur des banques et contre les citoyens


Banquiers à Bercy : première ordonnance en faveur des banques et contre les citoyens.

Par Gérard Faure-Kapper

L’installation d’un banquier comme ministre des finances est un non-événement. Les lobbys bancaires étaient déjà bien en place.

La démocratie n’étant par leur truc, ils ont donc ordonné au président de la république de signer une première ordonnance le 20 août. (ordonnance n°2014-947 du 20 août 2014).

Celle-ci réforme le calcul du taux légal. Ce taux, particulièrement bas, était une sanction contre les banques.

Il y aura maintenant deux taux, un pour les particuliers et un pour les entreprises. L’égalité chère à Najat, ce sera pour plus tard, ou uniquement limitée aux écoles maternelles.

Voici les conséquences pratiques.  Pour les prêts immobiliers dont le TEG est erroné, le passage au taux légal sera un peu moins intéressant. Mais, compte tenu du fait que les économies réalisées pour les particuliers étaient tout de même substantielles, nous allons continuer à instruire ce type de dossier pour notre avocate.

Par contre, pour les frais d’intervention, ça ne change pratiquement rien. Les taux que nous calculons sont souvent supérieurs à 50%, un décalage d’un ou deux % n’aura pas d’importance.

Pour conclure, ce qui est inquiétant, c’est qu’un banquier soit ministre et puisse ordonner librement ce qu’il veut dans l’intérêt des banques et contre la France. 

Néanmoins, notre avocate connaît les réponses adaptées.

Elle m’a renvoyé ce matin une jurisprudence de la cour de justice des communautés européennes qui indique que la sanction d’un taux effectif global erroné pouvait être un taux 0 afin d’obtenir une sanction efficace et une condamnation à ce titre de la France.

L’APLOMB aura toujours un coup d’avance sur les banquiers.


10 commentaires:

  1. traitres a la nation,traitres au peuple de France et apres suffit d'un RABSEMEN pour tirer
    rouge sur les chomeurs,alors que ceci est le resultat direct d'une politique d'irresponsables,faut pas inverser les choses comme a leur habitude, faut justifier leur salaires exorbitants,quand il n'y a pas cumul encore,sans compter le black qu'il font (depute)
    sur les 14000 €percus, 4000,non declarés !!!! on peut se poser question !je propose que ce RABSEMEN comme son alter -ego WAUQIUIERS soient mis au chomage ferme pendant 1an pour qu'ils comprennent ce que leur politique peut faire comme degats...

    RépondreSupprimer
  2. Au chômage??? pourquoi faire?
    ils seront rémunérés sur le montant de leurs indemnités, et comme cela ils pourront continuer à ne rien foutre, mais cette fois-ci au dépends de ceux qui veulent retrouver le travail que cette bande de nantis leurs ont fait perdre.
    le roi est mort.....vive le roi !!!

    RépondreSupprimer
  3. Parait qu'à une époque, des têtes sont tombées pour ça, et à une autre époque, une balle entre les deux yeux remédiait sans tergiversation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais avant de faire tomber des têtes, les moutons doivent se fédérer, mettre en avant de nouvelles idées. l'idéal étant de boycotter les prochaines élections, avec un abstention record : autour des 80% les "élus" n'auront aucune légitimité face au bas-peuple que nous sommes. après tout, ils veulent que les ouvriers reprennent eux même leurs sociétés, et bien reprenons leurs LE POUVOIR.

      Supprimer
    2. tout a fait d'accord avec Christian Pierrat ..il est grand temps que les moutons que nous sommes se réveillent ...évidement il faut boycotter les élections ..
      et vive l'ISLANDE ..tout a fait ...

      Supprimer
    3. réveillez-vous les moutons, il ne faut plus voter, ne plus payer d'impôts, se rendre insolvable, allez donc voir l'OPPT, depuis le 25 décembre 2012, tous les avoirs des banques ont été saisis, tous les gouvernements sont en forclusion, mais ils continuent à faire marcher la planche à billets (qui n'ont plus de valeurs), alors pour un changement, il y a une solution, c'est tous ensemble, c'est de s'arrêter de travailler, car vous continuez à nourrir "la bête", la dette n'existe plus et vos impôts servent à enrichir les voyous assassins les Rotschild.

      Supprimer
  4. Un autre article intéressant sur ce sujet : http://www.challenges.fr/patrimoine/20140919.CHA7956/taux-legal-du-credit-le-discret-cadeau-du-gouvernement-aux-banques.html

    RépondreSupprimer