jeudi 16 juillet 2015

L’APLOMB a été reçu au Sénat pour expliquer comment les frais d’intervention deviennent illégaux.




Par Gérard Faure-Kapper

80 milliards, c’est l’estimation du remboursement des frais par les banques sur 5 ans. Un tel chiffre, c’est la relance économique du pays, la baisse du chômage, l’augmentation du niveau de vie, la compétitivité des entreprises, l’investissement.

80 milliards détournés de l’économie par les banques qui pratiquent des taux largement usuraires, commettant ainsi une multitude de délits quotidiens impunis.

L’APLOMB a largement prouvé la justesse de sa théorie qui repose sur la rigidité des lois mathématiques. Seulement celles-ci s’opposent aux errements et élucubrations juridiques inventées pour la circonstance par des avocats soucieux de conserver leur clientèle bancaire.

Les banquiers, du Président au guichetier, savent très bien que nous avons raison, il ne sont tout de même pas totalement débiles.

Mais ils savent surtout qu’il leur faudra rapatrier 80 milliards des paradis fiscaux pour les réinjecter dans l’économie française.

Avec Ingrid Pottier, membre du Conseil National de l’APLOMB, Maître Katia Debay, notre avocate qui a construit cette argumentation et moi-même, nous avons été reçus par une Sénatrice de notre département, 

Au cours d’un entretien franc et très ouvert, nous avons pu expliquer comment l’APLOMB lance son opération, la 1ère Relance Economique Populaire, dans le département de la Mayenne.

Comment nous préparons les dossiers des professionnels, artisans, commerçants, paysans, entrepreneurs, pour qu’ils assignent en même temps leur banque au tribunal du commerce.

Comment nous étudions également les dossiers des particuliers pour le tribunal de proximité et d’instance.

Les assignations, nous en attendons des milliers, seront déposées aux différents tribunaux le lundi 14 septembre 2015, le jour anniversaire des 500 ans de la victoire de Marignan.

Notre Sénatrice, beaucoup plus proche des préoccupations des citoyens de sa circonscription que des jeux politiques parisiens, a parfaitement compris l’intérêt économique de l’opération et nous apportera tout son soutien.

Cette opération sur la Mayenne va s’étendre rapidement à toute la France. Laval a été la deuxième préfecture libérée en août 1944 du fascisme. Quelques mois après, c’est toute la France qui l’a été. C’est un signe qui ne trompe pas.

La dictature financière que nous subissons ne durera pas. Les dirigeants actuels partiront et une vraie démocratie se réinstaurera... sans le 49-3.

L’APLOMB a toujours cru en l’égalité de tous les citoyens devant les lois de la République. C’est pour l’abolition des privilèges des banques que nous luttons.

Et nous réussirons, quel qu’en soit le prix à payer.


1 commentaire:

  1. Merci Génial Faure-Kapper pour votre opiniâtreté! Si des médecins et dentistes dissidents m'ont libéré à tout jamais de l'emprise de l'Ordre des médecins, vous, en quelques mots, m'avez libéré à tout jamais des Banksters! Bravo à toute votre équipe pour cette formidable avancée au service des humains!

    RépondreSupprimer