samedi 8 août 2015

Encore une famille exécutée par la Société Générale. Jusqu'à quand ce génocide financier ?



Copié/collé du site
https://scandalespolitiques.wordpress.com/2015/08/08/famille-de-france-dans-la-detresse-baisez-une-banque-pour-quelques-euros/

Transmis par "Tous unis contre les banques"
https://www.facebook.com/groups/502030926584201/?fref=ts


Une famille française, mariés deux enfants, travaillant tous les deux, achètent une petite maison il y a un peu moins de 4 ans et prennent un crédit travaux pas énorme mais qui correspond à leur taux d’endettement raisonnable possible.
Ils font leurs prêts à la SOCIETE GENERALE

Malheureusement, l’épouse perd son travail 1 an après cet achat et demande à sa banque la société générale, de bien vouloir décaler les prélèvements de leurs crédits.

Les prêts se présentant en tout début de mois quand il n’y a pas encore assez niveau salaire, elle demande donc un décalage de quelques jours…

La société générale répond « pas de problèmes, on rejette car c’est obligatoire, mais on le repasse 3 jours plus tard »… C’est bien ce qui se passe mais avec des frais de fou… sur 800 euros de prêt immobilier, la société générale ajoute 500 euros parfois 600 euros de frais chaque mois !!! Pourquoi ? Les prêts passent le 07 du mois et sont payés le 12 du mois !!!
La société générale fabrique alors de toutes pièces un découvert, puis se met à ne plus payer les prêts malgré le fait que cette famille règle chaque mois à la date prévue, avec un décalage de quelques jours…

La société générale prend simplement les versements de cette famille pour le mettre dans le découvert que la société générale a créée elle-même ! Bien entendu elle génère d’autres frais car elle considère que cette famille ne paie pas ses prêts !

La famille demande des explications et que cela cesse… « c’est la loi madame » …

On leur répond qu’un conseiller n’est pas là pour gérer leur budget… il semble qu’il soit là donc pour vendre des produits.

Cette situation incroyable dure presque un an, la société générale faisant traîner les choses pour prendre un maximum de frais. La famille les paie, mais des frais s’ajoutent toujours aux frais et la famille se retrouve avec zéro au début du mois à force de payer des frais… qui génèrent des frais… mais la société générale ne leur laisse pas le choix.

Le service recouvrement de la société générale prend « l’affaire en main » :

la famille déjà étranglée, car madame est toujours au chômage et fait des petites missions mal payées (elle va tirer des palettes de 200 kg 7jours sur 7 de 8h à 20h à l’arrière boutique d’un grand magasin alors qu’elle a travaillé 10 ans dans la recherche en oncologie, règle de fortes sommes, jusqu’au jour où un chargé de recouvrement décide de refuser des paiements convenables et demande toute la somme… sous le prétexte que le compte est à découvert (ils ont ouvert un autre compte dans une autre banque et font des virements à la société générale… ça ne leur plait, les salaires doivent rester à la société générale pour être intégralement volés par la société générale).

La mère supplie véritablement, en pleurs au téléphone, le chargé de recouvrement de la société générale de continuer à prendre les versements qui sont du même ordre que les mensualités initiales. Elle ne peut pas faire mieux, alors qu’elle a déjà perdu 20 kg… elle mange des orties (je vous assure), pour nourrir ses enfants, pour pouvoir payer ce qu’elle doit, et serrer au maximum son budget… d’autant qu’elle vient déjà de leur virer 400 euros… ce qui est énorme sur son budget…


Fin de citation

La suite, c’est la descente aux enfers.

Malheureusement, la Société Générale utilise à fond les lois. Elle prendra son meilleur cabinet d’avocat et un procès achèvera cette famille.

Sauf que, ils ont commis une erreur.

Et celle-ci n’a pas échappée à l’APLOMB.

Evidemment, je ne vais pas vous l’expliquer, messieurs les mécanos de la Générale. La Direction est trop éloignée de l’Exploitation pour la comprendre et la Direction Juridique est sur une autre planète.

Quant à l’expliquer au personnel des agences, autant expliquer le principe de l’embrayage centrifuge à un phacochère arriéré mental.


Alors, à très bientôt.

2 commentaires:

  1. ils sont tous pareils. Moi il m a été dit"Une banque c'est fait pour gagner de l'argent", vous êtes un mauvais client''" CREDIT MUTIEL et BNP

    RépondreSupprimer
  2. Bien triste histoire...
    Pourriez-vous nous en dire plus sur la protection de l'emprunteur ?
    (La loi n°78-22 du 10 janvier 1978)
    Les démarches à effectuer...
    Merci

    RépondreSupprimer