samedi 15 août 2015

Si Calais était Anglais...


Un député européen britannique a proposé que Calais redevienne Anglais, comme il le fut de 1347 à 1558.

Éclat de rire à Paris.

Imaginons tout de même les changements pour les Calaisiens.


Si Calais était Anglais :

Pour les commerçants, artisans, et professionnels en général, une disparition de taille : le RSI.

Et puis les impôts sur les sociétés qui passent à 20%.

Actuellement, un commerçant fait un bénéfice de 1.000€. Il lui reste 360€ après tous les versements.

Anglais, il lui resterait 800€.

Et puis, il prendrait une assurance médicale le couvrant à 100% Coût annuel : 3.000€. Nous sommes loin des 20.000€ du RSI où vous êtes couvert peanuts.


Si Calais était Anglais :

Avec les Francs, nous avons d’un côté des professionnels qui n’osent pas embaucher. Le coût social est énorme. De plus, en cas de problèmes, ce sont les prud’hommes et des difficultés à ne plus finir.

Nous avons d’un autre côté des chômeurs qui survivent et qui aimeraient bien un travail à n’importe quelles conditions.

Avec les contrats britanniques à zéro heure, tout professionnel n’hésiterait pas à embaucher. Par contre, s’il n’y a plus de travail, le salarié n’est plus payé.

Seulement le salarié a dans sa poche plusieurs contrats de travail. « Je ne viens pas la semaine prochaine ? D’accord. Allo, le restaurant Patafrire ? Je suis libre la semaine prochaine… Ok, à lundi. »

De plus, les charges sociales sont de 20%, ce qui permet d’avoir de meilleurs salaires.


Si Calais était Anglais :


Beaucoup moins d’insécurité et d’agression. Il y a une caméra tous les 100 mètres. La police intervient immédiatement et l’agresseur serait livré à une vraie justice.


Si Calais était Anglais :

Vous voulez louer un appartement, pas de problème. Inutile de présenter des revenus 4 fois supérieurs ni la caution de toute la famille et de tout le quartier.

Vous louez, voici les clés. Si vous ne payez pas, vos meubles seront sur le trottoir.


Si Calais était Anglais :

Les migrants retourneraient en France et feraient une demande auprès du Consulat Britannique pour rejoindre l’Angleterre. Il y a des lois et ce sont les mêmes pour tous. Principe d’égalité.


Si Calais était Anglais :

Ce serait donc une relance économique forte sur la région, relance de la consommation, relance de la production, investissement, forte baisse du chômage, sécurité des habitants, souplesse administrative et surtout, Calais deviendrait un pôle d’attraction pour toutes les entreprises du Nord.


En fait, plutôt que de laisser, une fois de plus Paris imposer son dictat sur le peuple, il faudrait consulter les Calaisiens en organisant une chose inconnue en France : un référendum.

Vous seriez surpris du résultat dans les pubs de St Germain des Prés.


Bien sûr, il y a d’autres problèmes et la société anglaise est très loin d’être idyllique. Mais il faut y penser quand même.


4 commentaires:

  1. Si Calais était Anglais :

    Ce serait donc une relance économique forte sur la région, relance de la consommation, relance de la production, investissement, forte baisse du chômage, sécurité des habitants, souplesse administrative et surtout, Calais deviendrait un pôle d’attraction pour toutes les entreprises du Nord.


    En fait, plutôt que de laisser, une fois de plus Paris imposer son dictat sur le peuple, il faudrait consulter les Calaisiens en organisant une chose inconnue en France : un référendum.

    Vous seriez surpris du résultat dans les pubs de St Germain des Prés

    RépondreSupprimer
  2. Et si la Savoie était un canton suisse ? :-)

    RépondreSupprimer
  3. Tenez si vous voulez savoir :

    Pour un bénéfice de 1,000 € par mois soit 12,000 € par an, voici les impôts à payer au Royaume-uni :

    On verse les 12,000 € en salaire.
    La société paye £84 de cotisation salarié (114€)
    Le salarié (vous) paye £80 de sécurité sociale.
    Il n'y a aucun impôt sur le revenu car c'est exonéré .
    (tax allowance de 14,427€)
    Pas d'IS vu que le salaire est déduit du résultat de la société et que le résultat net serait à 0 (exemple extrême).

    Impôt total : 223€ sur 12,000 € soit 1,85%

    RépondreSupprimer