jeudi 24 septembre 2015

Loi MURCEF, "Ce que veulent les banques...": une inépuisable source de revenus


Par Gérard Faure-Kapper

La loi MURCEF a été une aubaine pour les banques. Alors que les frais d'intervention sont une source de contestation perpétuelle, et à juste titre, auprès des tribunaux, il fallait une loi plus rassurante pour les banques.


La banque doit prévenir son client par courrier 4 jours avant la présentation d'une écriture.

Ceci est présenté comme un progrès pour les consommateurs. Alors, servez-vous un peu de votre cerveau et reconstituez la scène.

Un chèque de 300€ se présente et il n'y a rien sur votre compte.

Avant, le banquier décidait s'il acceptait de payer, en prenant des frais d'intervention, ou s'il refusait, en prenant des frais de refus.

Avec la loi MURCEF, le banquier rajoute à ces frais une lettre qu'il facture en moyenne 17€.

Mais qu'imagine-t-on. Que le client qui reçoit cette lettre va se dire "fichtre le chèque se présente, vite, j'ai justement l'argent en liquide dans ma poche, je cours le déposer à la banque."

Non évidemment. Les études que nous menons en reconstituant la vie des comptes, n'a quasiment jamais constaté l'enregistrement d'un versement après une lettre MURCEF. Par contre, le prix de ces lettres à 17€ pèsent très lourdement sur le budget.


Le poste de médiateur est créé avec cette loi:

Encore un progrès pour le consommateur ? Comment pouvez-vous l'imaginer. Le médiateur est nommé par la banque. Il est donc juge et parti et il y a conflit d'intérêt.

Seul un juge est compétent pour arbitrer un litige.

Par contre, ça a été un progrès pour les banques.

Avant, Le client préparait son dossier, allait voir son avocat qui assignait la banque.

Avec la loi MURCEF, le client va remettre au médiateur nommé par la banque, l'ensemble de son dossier avec toutes les pièces. La banque pourra alors tranquillement l'étudier pour monter sa défense

De plus le médiateur va demander 3 mois de délai pour répondre. Ce temps permet à la banque de fermer les comptes, de supprimer les découverts et d'achever le client en l'abreuvant de frais ruineux.

Et au bout des 3 mois, le médiateur vous envoie une belle lettre en vous expliquant en gros, que vous pouvez aller vous faire voir.

C'est la réalité que nous observons pour nos dossiers. Jamais un médiateur n'a résolu un problème.

Et dire qu'une association d'usager de la banque que je ne nomme pas, se félicite de cette avancée. 


Ceci confirme le bien-fondé de notre principe de base: le banquier est un délinquant et on ne discute pas avec lui.

A l'APLOMB, nous avons ce don de lire dans la pensée des banquiers, un peu comme Mel Gibson dans le film "ce que veulent les femmes"

6 commentaires:

  1. Comment se fait il, que les gens continuent de mettre leur argent à la banque ? pourquoi ne cherchent-ils pas d'autres solutions ? pourquoi continuent-ils de faire des virements, des prélèvements qui les emprisonnent ? parce-qu'ils n'ont pas envie de se compliquer la vie. Alors tant pis pour eux.

    RépondreSupprimer
  2. Comment se fait il, que les gens continuent de mettre leur argent à la banque ? pourquoi ne cherchent-ils pas d'autres solutions ? pourquoi continuent-ils de faire des virements, des prélèvements qui les emprisonnent ? parce-qu'ils n'ont pas envie de se compliquer la vie. Alors tant pis pour eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réponse simple, sans compte bancaire tu ne peux pas recevoir ton salaire donc...

      Supprimer
  3. Lamire se souvient-il que les salaires sont presque toujours obligatoirement déposés par les employeurs sur un compte ? Que l'on ne peut pas retirer tout à la fois, puisqu'il n'y a plus de caissier dans les agences ?
    Il est rare, à part les commerçants qui accèdent à la cagnotte de nuit, que les gens déposent de l'argent liquide sur leur compte comme cela arrivait autrefois. Quant aux chèques, ils ne peuvent pas en retirer la contrepartie en espèces.

    RépondreSupprimer
  4. une solution alternative: le compte NICKEL. au moins les frais sont très limités et annoncés à l'avance.(pour l'instant)

    RépondreSupprimer
  5. Le compte nickel sera accessible au ficoba au 1er janvier 2016 .
    Je dis ca, je dis rien mais si vous trouvez une alternative légale au compte bancaire je suis preneur .
    Mais la gentille banque qui nous accorde crédit et découvert, profitant ainsi d'une manne inépuisable, y'en as assez, STOP !

    RépondreSupprimer