jeudi 3 septembre 2015

Nouvel article dans le magazine NEXUS: le Crédit Mutuel va devoir arrêter l'usure !


Par Gérard Faure-Kapper

Le magazine NEXUS, qui paraît 2 fois par mois, a sorti un nouvel article sur l'APLOMB, signé par Martin Bohn.

J'encourage tous les Présidents et administrateurs des caisses locales Crédit Mutuel et Crédit Agricole, à acheter ce numéro. Pour quelques euros pour pouvez éviter de très gros ennuis judiciaires


n° 100: septembre et octobre 2015


Cet article est intitulé

LE CRÉDIT MUTUEL VA DEVOIR ARRÊTER L'USURE !

Notre combat est maintenant régulièrement médiatisé. Des délégués se mettent en place dans toute la France. Le Conseil National rassemble de nouvelles compétences. Nous avons un attaché de presse, une assistante sociale, une psychologue, des chefs d'entreprises ainsi que des soutiens importants de politiques de tous les bords.

Il est illusoire de vouloir contrer le système bancaire. Le ministre des finances ne le permettra pas. Cela dit, il n'a pas totalement tort. Ce n'est pas le chaos que nous voulons.

Ce que nous voulons, c'est le respect de la loi. Les banques, comme tous les autres acteurs de l'économie, exercent leur activité dans le cadre de lois et de réglementations.

Nous ne remettons rien en cause de tout cela.

Nous agissons quand ces lois sont bafouées. Ce qui est le cas de l'usure.

Il est également illusoire de prendre tout le système bancaire en même temps.

Ce qui manque cruellement en France, c'est une alternative, une banque différente, qui respecte la loi.

La structure mutualiste du Crédit Mutuel nous permet d'atteindre cet objectif. Il faut savoir que chaque Caisse Locale est autonome juridiquement et elle est dirigée par un Conseil d'Administration bénévole composé de représentants des Sociétaires.

La pub sur le Crédit Mutuel dit vrai. Ces petites scénettes d'une saga familiale explique bien le principe. Mais dans la pratique, ça n'a rien à voir.

Dans notre prochaine campagne, les dossiers de réclamation seront adressées directement aux Présidents des Conseils d'administration avec copie aux Présidents des Conseils de surveillance.

Ce sont eux qui doivent statuer car ce sont eux qui seront assigné devant les tribunaux pour qu'un magistrat arbitre le différent.

La Caisse Locale, la Fédération ou le Médiateur nommé par elle, personne n'a compétence pour trancher, car il y a conflit d'intérêt.

Mon message n'est peut-être pas clair pour tous, mais je peux vous assurer qu'il est reçu "fort et clair" par les financiers.

Oui NEXUS a raison, le Crédit Mutuel va devoir arrêter l'usure.

Certes, il remboursera ses clients, mais ce sera très largement compensé par les clients des autres banques qui viendront ouvrir un compte dans une banque nettoyée des usuriers. 

Je vous encourage à acheter ce n° 100 du magazine.
Je ne vais pas reproduire l'article, par correction avec des gens qui m'ont fait confiance et qui me soutienne, mais en voici quelques extraits.

Pour le Crédit Mutuel du Nord, qui a porté plainte contre moi, je l'encourage aussi a acheter ce magazine pour chaque Caisse Locale, et surtout pour leur avocat. Ça pourra l'aider dans la rédaction de ses conclusions, car s'il poursuit dans la direction qu'il a choisi, il est mal barré.


Extraits de l'article:

Le Crédit Mutuel de Laval sera la première banque française forcée d’arrêter l’usure sous la pression d’une association: L’Aplomb lui rappelle les principes du mutualisme.
 .../...
Notre dossier dans Nexus n°95 s’appelait : « Ils font trembler les banques ». C’est de plus en plus vrai.
.../... 
Dès ce mois de septembre 2015, une discrète révolution aux airs de putsch germe en Mayenne. L’Aplomb, basée à Laval face au Palais de justice, sert de laboratoire économique. Toute l’économie française pourrait en bénéficier. L’association abat une carte majeure :
.../... 
Techniquement, notre action au Crédit Mutuel ne constitue pas une révolution. La banque reste telle quelle, administrateurs, personnel et méthodes inchangés :
.../... 
Etre administrateur du Crédit Mutuel est un honneur, une notoriété. Chacun prend ses fonctions avec de belles idées. Puis découvre qu’il doit faire le commercial, ouvrir les paquets de chips aux assemblées générales et se taire. Nous restaurons l’esprit du mutualisme, créé justement par Frédéric Guillaume Raiffeisen (1818 - 1888) pour contrer l’usure. »
.../...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire