vendredi 1 janvier 2016

L’APLOMB présente ses vœux à ses amis et à ses adversaires.


Par Gérard Faure-Kapper


Le Conseil National de l’APLOMB et moi-même, présentons à tous nos adhérents et sympathisants, nos meilleurs vœux de réussite dans tous les domaines.

Et plus particulièrement, la réussite dans la lutte quotidienne contre les établissements bancaires.

LUTTE POUR LE TRIOMPHE DU DROIT ET POUR SA SURVIE PERSONNELLE ;

Nous souhaitons  aux employés des agences bancaires qu’ils reconnaissent la justesse et la légitimité des réclamations de leurs clients. Qu’ils ne se contentent pas de transmettre « plus haut » les demandes mais donnent leur avis avec sincérité et bonne foi.

Nous souhaitons aux responsables juridiques des banques de reconnaître leur incompétence naturelle sur les questions comptables et de calculs des coûts. Qu’ils ne se contentent pas de transmettre à leurs avocats des dossiers sans l’avis des agences.

Nous souhaitons aux avocats des banques d’exercer avec honnêteté leur métier, notamment en sachant plaider coupable sans détourner le sujet et de porter des attaques personnelles inappropriées sur les experts ayant définis les faits avec précision.

Nous souhaitons aux juges de continuer d’exercer leur métier  en prenant le temps nécessaire pour étudier les faits et les preuves, sans hésiter à demander des compléments d’information.

Nous souhaitons aux huissiers de se rappeler de leurs règles déontologiques, d’exercer leur ministère dans les secteurs que la loi leur indique, de ne jamais relancer un citoyen sans avoir au préalable vérifié la validité du mandat qui leur est confié.

Nous souhaitons aux cabinets de recouvrement de se rappeler qu’harceler un citoyen sans apporter la preuve de sa créance est une tentative d’extorsion de fond dont ils devront répondre devant les tribunaux.

Nous souhaitons aux médiateurs des banques, de renoncer à l’illusion de recours qu’ils donnent, en sachant qu’ils sont nommés par celles-ci pour décourager les clients.

Nous souhaitons aux syndicats du secteur financier de rejoindre le combat des usagers, sachant qu’ils sont la seule garantie pour le reclassement professionnel ultérieur des employés.

Nous souhaitons aux associations de consommateurs et d’usagers de défendre les consommateurs et les usagers et de ne pas perdre leur temps à ourdir de sombres projets avec les diptères.

Nous souhaitons aux hommes politiques d’œuvrer pour le retour de la France dans le peloton des pays démocratiques et des Etats de Droit.


Nous souhaitons enfin que les banques se rappellent qu’elles exercent leur financière industrie dans un cadre réglementaire qu’il convient de respecter.


6 commentaires:

  1. Ajout personnel : je souhaite que les responsables et la médiatrice de BNP Paribas accède enfin aux technologies du siècle passé comme par exemple le TELEPHONE !

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour vos voeux. L'année sera bonne. J'ai tél à votre association hier pour une problème avec cétélem, génial on m'a conseillé de vendre ma maison et de faire un dossier de surendettement !!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que la personne que vous avez eu au téléphone veut vous éviter d'être saisi et de tout perdre. Cela dit, votre dossier n'a pas été étudié par notre association, ce sont donc des propos d'ordre généraux.

      Supprimer
    2. Il n'y a aucune raison que je sois saisie. Je n'ai aucun impayé mais des difficultés à rembourser. Je voulais savoir si je pouvais aussi invoquer l'article pour erreur sur le contrat de cétélem et non m'entendre dire ça ni entendre parler de mon âge d'ailleurs !!!!!

      Supprimer
    3. Nous sommes incapable de répondre valablement sans étudier un dossier.

      Supprimer