jeudi 28 janvier 2016

OUEST FRANCE lance l'action groupée de l'APLOMB contre la Banque Populaire de l'Ouest

C'EST PARTI, L'OFFENSIVE CONTRE LES BANQUE EST GENERALISEE SUR TOUT LE FRONT.

APRES UNE LONGUE ET MINUTIEUSE PREPARATION, LA JUSTICE, TRES SENSIBILISEE SUR LA QUESTION, DONNERA RAISON AU CLIENT.

PARCE QUE L'APLOMB PRESENTE DES FAITS ET DES PREUVES.
ET LES BANQUES REPONDENT PAR DE VAGUES HYPOTHESES JURIDIQUES.

A LAVAL ET EN MAYENNE, PLUS RIEN NE NOUS ARRETERA.

Copié/collé du site de Ouest France

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/laval-53000/usure-vingt-commercants-mayennais-voient-rouge-contre-leur-banque-3997849

Usure. Vingt commerçants mayennais voient rouge contre leur banque

Des commerçants mayennais estiment que leur banque leur fait payer des frais illégaux. L'un d'eux va assigner sa banque en justice. L'association l'Aplomb monte au front.

En Mayenne, un vent de fronde commence à souffler chez certains commerçants. Une vingtaine d’entre eux, soutenus par l’association pour la légalité des opérations et mouvements bancaires, l’Aplomb (Laval) estime que leur banque – la même pour tous les commerçants – leur fait payer, depuis des années, des frais illégaux : l’usure.
L’un de ces commerçants, le Lavallois, Stéphane Hubert, gérant d’un magasin de café, va assigner sa banque en justice. « J’estime qu’en l’espace de cinq ans, ma banque m’a volé 8 300 € », assure-t-il.
« Toutes les banques pratiquent l’usure », assure Gérard Faure-Kapper, président de l’Aplomb. Des courriers, rédigés par l’avocate en droit bancaire avec laquelle travaille l’Aplomb, ont été envoyés à la banque de ces commerçants.
Interrogée sur le sujet, la banque mise en cause estime que les découverts de ses clients« entraînent une gestion particulière » de leurs comptes, ce qui « impose aux agences bancaires une intervention et une surveillance du compte ».
L'association l'Aplomb et les commerçants de la Mayenne qu'elle soutient ne l'entendent pas du tout de cette oreille...
Retrouvez notre dossier sur les commerçants mayennais s'estimant "volés" par leur banque ce jeudi 28 janvier dans l'édition lavalloise d'Ouest-FranceBanques : des commerçants mayennais voient rouge aussi en version numérique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire