samedi 4 juin 2016

Comment la Banque Populaire facture au client la procrastination de ses employés


Par Gérard Faure-Kapper

Dans les agences de la Banque Populaire de l'Ouest, comme ailleurs, il est parfois très difficile de se mettre au boulot. 

On arrive, un café, une pause cigarette et on attend tranquillement que midi sonne.

L'après midi, sieste,cigarette, détente, et attente de la fin de la journée. Cool Raoul.

Et le travail dans tout cela, et notamment les décisions à prendre sur les paiements.

"Aujourd'hui peut-être, ou alors demain. 
Ce sacré soleil me donne la flemme 
Je déciderai... té : après-demain,
Et si je peux pas décider moi-même,
Je demanderai à l'ami Tonin 
Qui décidera aussi bien lui-même.
Ce n'est pas qu'on soit feignant par ici 
Mais il fait si chaud dans notre Midi"

Mais en attendant, l'écriture reste en attente.

La Banque Populaire de l'Ouest a décidé de facturer au client le manque d'ardeur au travail de ses employés.

Exemple: une écriture se présente sur un compte à découvert.

D'abord, une lettre MURCEF (merci l'AFUB) facturée 15€.

Et puis une décision de paiement, facturée 8€

Et puis une lettre de relance, facturée 12€.

Comment en tirer encore plus de ce petit prélèvement qui se présente ?

Alors les lumières de la directions se sont allumées.

Pendant que les employés roupillent, on va prendre des 

FRAIS DE MISE EN ATTENTE DE PAIEMENT




Putain, ça ne s'invente pas, et c'est même prévu dans la grille tarifaire.

Et c'est 6€, c'est à dire le prix des 3 bières que l'employé est parti siffloter au bar du coin au lieu de travailler.

Et pendant ce temps là, les "associations-représentatives-des-consommateurs" montent au créneau pour des frais de gestion de l'ordre de 2,5€ par mois.

J'aimerai bien écouter un employé de la Banque Populaire décrire le service ainsi facturé. Ce serait je pense à hurler de rire.

Et pendant ce temps là, le client paye, paye, paye

6 commentaires:

  1. Soit, 15 + 8 + 12 et enfin 6 euro = 41 euro
    Il faut juste espérer que le client n'est pas parti boire une roteuse avec son banquier en payant par chèque sans avoir le blé sur son compte.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, j'écris ici parce que je viens de subir une règle casino de la part de ma banque. Elle me facture 41,33€ si je suis à découvert plus de 65 jours sur 90 dans le trimestre. Pas d'interventions humaine (41€ c'est pourtant 1 journée de SMIC ! ), pas de préjudice (la banque emprunte à taux négatif et me cloque du 16,17%!), bref les conventions de compte inutiles et les agios ne suffisent pas, il faut prendre 41€ comme ça, d'un claquement de transistor de l'ordinateur. Bon on me dira "c'était écrit dans les CG, t'étais prévenu blablabla". Oui mais ce qui n'était pas écrit, c'est que ça porte mon TEG à 58%... ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  4. Eh bien la mienne fait exactement la même chose sauf qu'elle me prélève 100 € plus les agios et quand je lui demande des comptes elle ne sait me répondre... Bravo la banque populaire occitane.

    RépondreSupprimer
  5. ayant cesse mon activité commerciale fin 2015(retraite),j'avais laissé sur le compte commercial 615 euros le rsi vient de passer un cheque de 580 euros (solde de cotisations dues)...je suis à decouvert car la banque populaire des alpes a prelevé une somme de 80 euros pour frais d'actualisation alors qu'ils savent que ce compte doit etre cloturé......

    RépondreSupprimer