dimanche 10 juillet 2016

Frais d'intervention: une banque négocie: 28.000€ demandés, 21.000€ proposés sur plusieurs dossiers


Par Gérard Faure-Kapper

Bien sûr, il y a la condition de confidentialité dans ces accords, je ne vais donc rien dévoiler de plus précis.

Mais cette banque est la seule qui, par le passé, a négocié avec nous. Nous en sommes au dixième dossier.

Contrairement à toutes les autres, les études de l'APLOMB sont étudiées par des techniciens et non des juristes.

Pour s'en sortir, cette banque est loyale et ne va pas confier à des avocats tueurs, le soin d'achever et de détruire le malheureux client.

Enfin, c'est aussi le travail de négociation de notre avocate qui est payant.


Nous lançons en juillet, une centaine de procédure devant les tribunaux de proximité pour tous les montants inférieurs à 4.000€.

Les banques préfèrent payer  un avocat (environ 3.000€), aller en procédure alors qu'elles savent très bien qu'elles vont perdre.

Bilan, 3.000€ d'avocat, plus 2.000€ d'article 700, plus le remboursement des frais, 4.000€,

Les banques préféreront sortir 9.000€ plutôt que de négocier.

Elles s'en foutent, ce n'est pas leur argent, c'est le nôtre.

De plus, "l'Europe" leur permet de se servir sur les comptes si elles ont trop envoyé dans les paradis fiscaux.

C'est tout ceci qui sera expliqué dans notre "tour de France" de l'information prévu en fin d'année.

1 commentaire: