jeudi 29 janvier 2015

Fusible, c'est la fonction des directeurs d'agence. Et un fusible, ça pète...


Par Gérard Faure-Kapper

Fusible signifie "qui peut fondre". C'est la fonction actuelle des directeurs d'agence bancaire.

Je prend l'exemble de la directrice de l'agence de la Caisse d'Epargne de Nogent sur Seine.

J'ai reconstitué la vie d'un compte qu'elle gère et tous les mouvements au jour le jour.

Sur ce compte, elle a accordé un certain nombre de découverts. Ceux-ci ont coûté des intérêts et des frais fixes.

Je fais mouliner tout ça dans mon logiciel pour savoir quel est le taux pratiqué par la banque.

Le TEG ressort à 259,58% (sous réserve d'affinage)

Et il n'y a pas de contestation possible, c'est le rapport proportionnel calculé au jour le jour, entre 3 valeurs: montants, durées, coûts.

Les pratiques usuraires sont le chancre de l'économie, tout comme la corruption est le chancre de la société. 

Les peines prévues sont de 2 ans de prison, 45.000€ d'amende ainsi qu'une interdiction de pratique de l'activité bancaire pendant 5 ans.

A une époque où la justice met un gamin de 8 ans en garde à vue pour une blague de potache, où la justice condamne à 6 mois de prison et 120.000€ d'amendes une brave dame de 77 ans qui s'est contentée d'organiser des lotos au bénéfice d'associations, et la pauvre en est morte,  nous sommes quasiment sous le régime de la loi martiale.

Les banques comptent sur une justice tolérante, comme pour Cahuzac ou Nabilla, où la faute est reconnue, mais compte tenu des "relations" mondaines des personnages, il n'y aura qu'une peine symbolique.

La Caisse d'Epargne de Nogent sur Seine s'est rendue coupable d'un délit d'usure présumé. Quelle doit être la peine ? Doit-on appliquer ce qui est prévu dans le code pénal comme on le ferait pour n'importe quel Français ? Ou bien doit-on classer l'affaire pour ne pas déplaire au banquier du Ministère ?

Autre question: qui est responsable.

la Directrice va se défendre en invoquant les ordres reçus.

Seulement le responsable de l'exploitation avancera le fait qu'il n'a jamais donné ces ordres.

Le Directeur régional mettra en avant le fait que la directrice a agit de son propore chef.

Le Directeur général, par l'intermédiaire de son avocat, expliquera qu'il fait confiance à la justice de son pays pour se retourner contre la directrice de l'agence.

Et paf, encore un fusible qui pète.

Celle-ci, lâchée par sa direction se retournera vers les syndicats. A-t-elle oublié que les délégués syndicaux se sont fait élire pour protéger leur carrière et qu'ils n'ont rien à foutre du personnel.

L'affaire de Nogent met en cause un client qui est aussi militant de l'APLOMB. Ceci veut dire que l'association ne lâchera jamais cette agence.

Le client a sollicité le tribunal et demandé l'aide d'un conciliateur de justice. J'ai eu cette personne au téléphone, elle a tout compris. J'ai même proposé mon expertise.

Le problème, c'est que la Caisse d'Epargne a refusé toute conciliation et toute discussion. L'Ecureuil n'a plus de noisettes.

La directrice de Nogent sur Seine ne veut rien savoir. Alors je peux quand même lui dire qu'elle ne compte pas sur sa Direction pour la défendre. Ils ont la lâcheté des coupables.

Le dossier a été envoyé au médiateur que je suis prêt à rencontrer. Je ne mets pas en avant la situation difficile du client. Je suis aussi froid qu'une calculette. Je parle chiffres, débits, crédits, factures, frais, coûts, taux...

Et en finale, je démontre que la Caisse d'Epargne de Nogent sur Seine prête de l'argent à 259,59%.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire