mardi 2 mai 2017

Quand l'intelligence artificielle remplacera les employés de banque. C'est en route au Crédit Mutuel



Par Gérard Faure-Kapper


« Je peux vous garantir qu’il n’y aura aucun licenciement dans l’entreprise… »


Cette phrase, tous les chômeurs la connaissent par cœur. C’est la phrase annonciatrice d’un plan social très dur.

Elle est souvent prononcée par un Directeur Général qui sera licencié lui aussi, mais avec un parachute doré.


Aujourd’hui, cette phrase est dans tous les discours des dirigeants du Crédit Mutuel, depuis que l’établissement a lancé des investissements colossaux pour mettre en place Watson, l’intelligence artificielle.

Pour faire simple, le système analyse votre comportement financier et vous propose les placements ou les montages adéquats.

L’argument, c’est que le système va « comprendre » en 1/100.000 ème de seconde votre besoin, alors que le chargé de clientèle mettra 5 minutes.


Pour faire le parallèle avec votre médecin. Aujourd’hui, vous lui expliquez vos problèmes à votre manière. C’est à l’issue d’une conversation d’un quart d’heure, que votre médecin comprendra votre douleur et proposera le remède.

Même si le médecin avait compris rien qu’en voyant votre tête, s’il vous avait prescrit immédiatement le médicament, vous ne l’auriez pas cru.

Car vous voulez expliquer les choses à votre manière.


Pour avoir perfectionné le concept d’« approche psychologique de la vente » en 87 et pour avoir animé ces stages pendant 4 ans au Crédit Mutuel, je pense avoir de bonnes notions sur les ressorts du comportement humain.

La signature d’un contrat de placement quelconque ne sera pas provoquée par la qualité ou l’originalité du placement en lui-même.

Ce qui provoquera la décision d’achat, sera la confiance et la sympathie que le client éprouvera envers le chargé de clientèle.


Néanmoins, l’adoption d’un système d’intelligence artificielle n’a qu’un but.

A court terme licencier le personnel, et à moyen terme, fermer les agences.


Et quel sera le sort de ces employés de banque dans la nouvelle macron-économie ?

Je n’ai aucune réponse.


Je rappelle juste un article que j’avais écrit à l’époque.



Pourtant, une solution existe.

Rejoignez l’APLOMB.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire