mercredi 7 mars 2018

Nouvelle victoire de Maître Katia DEBAY à Mulhouse, sur les terres du Crédit Mutuel



Par Gérard Faure-Kapper


Après Paris, Lons-le-Saunier et Colmar, c'est Mulhouse qui vient de tomber, ouvrant la voie vers la libération de Strasbourg où nous ferons flotter le drapeau du mutualisme rue du Wacken.


Non,  il ne s'agit pas de la marche de la 2ème DB de Leclerc, mais celle victorieuse de l'APLOMB pour imposer au Crédit Mutuel de respecter les lois françaises.


Quand il s'agit de m'attaquer pour diffamation en appel, cette banque est bien contente d'instrumentaliser la justice.


Mais quand il s'agit de respecter les termes d'un contrat, il n'y a plus personne et elle oblige ses clients à aller devant la justice.

Eh bien, avec Maître Debay, l'APLOMB persévère avec bonheur, car les victoire s'accumulent et les nouvelles demandes également.

L'affaire de Mulhouse.

Un prêt en francs suisse dont le taux est indexé sur un indice: le LIBOR.

Cet indice passe en dessous de zéro. Selon les termes du contrat, le taux du client également.

Le Crédit Mutuel refuse, invoquant que ses services sont des incapables et ne pouvaient pas prévoir ce que toutes les autres banques avaient prévu.

Si vous êtes dans cette situation, il vous suffit de contacter l'APLOMB.

Et nous imposerons les lois républicaine à cette banque qui, rappelons-le, appartient à ses clients.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire