mercredi 4 janvier 2012

Wackengate, l’affaire dénoncée par le canard enchaînée contre le Crédit Mutuel dévoile la vraie nature de cette organisation.


Wackengate, l’affaire dénoncée par le canard enchaînée contre le Crédit Mutuel dévoile la vraie nature de cette organisation.

Les journalistes des quotidiens appartenant au Crédit Mutuel, à savoir :

L’Est Républicain,
L'Alsace-Le Pays,
Le Républicain Lorrain,
Le Progrès,
Le Dauphiné libéré,
Le Journal de Saône-et-Loire,
Le Bien public,
Vosges Matin,
Les Dernières nouvelles d'Alsace.

Ont un libre accès à tous les renseignements détenus par la banque. Il ne s’agit pas d’un simple bug mais d’une affaire beaucoup plus grave de « prise de pouvoir » sur les citoyens, enfin pas tous, dieu merci, uniquement ceux qui ont leurs comptes au Crédit Mutuel ou au CIC.

Parmi toutes les informations disponibles, il y a les mouvements sur le compte, et parmi ceux-ci, les utilisations de carte bancaire.

Dès lors, un journaliste employé par le Crédit Mutuel peut extraire toutes ces informations et les retraiter.

Sur les relevés de compte, il y a le détail des paiements par carte. Ils peuvent savoir que telle personne a mangé à tel restaurant, tel jour, puis a pris sa voiture sur l’autoroute de l’est, s’est arrêté à tel endroit, a dormi à tel hôtel. D’autre part, il a fait tels achats sur internet, à joué à tel jeu en ligne, s’est acheté un costume à tel magasin pour tel prix, s’est garé dans tel parking, a pris un taxi, a fait un achat dans une boutique de cadeaux, puis a fait ses courses à tel endroit, est allé au cinéma, s’est retrouvé dans telle librairie, à pris un billet de train, etc.

D’autre part, il gagne tel salaire, plus primes, a souscrit plusieurs crédit, se trouve même en situation de surendettement, alors qu’il a acheté de l’or pour telle quantité, qui lui a été livrée à tel endroit. Il a une assurance à telle compagnie avec tel bénéficiaire, etc.

Et tous ces renseignements ont été livrés à des centaines de journalistes. Même si la direction, rue du Wacken, bloque maintenant l’accès, les téléchargements ont certainement été nombreux depuis plusieurs années.

Il en résulte que les journalistes du Crédit Mutuel ont largement pu se constituer une incroyable base de données sur toutes les personnes en vue, et les autres.

Ce contrôle des citoyens et des entreprises à des fins privés par une banque se réfugiant derrière les principes du mutualisme, ne semble inquiéter personne.

Ils ont l’argent, le pouvoir, le contrôle des citoyens, de l’économie et de la politique.

Cela a un nom : un coup d’État.

Rue du Wacken à Strasbourg, retenez cette adresse, elle sera bientôt plus importante que le faubourg St Honoré.

1 commentaire:

  1. c'est pire que news of the world en angleterre ou les stars avaient un logiciel espion sur leur portable ou bien leurs boites vocales ou email etaient piratées.

    Là il s'agit de nous tous, une violation du secret bancaire et donc du secret professionnel en bande organisée. une violation effroyable car elle touche aux libertés individuelles.

    Nous réclamons la fermeture de cette .....hummm...finalement humm "organisation"...pour rester correct.

    Citoyen Réveille toi et n'aie pas peur de combattre ces laches.

    RépondreSupprimer