samedi 17 novembre 2012

"Mon papa est devant la SG depuis près de 5 mois. Il se ruine la santé. C'est insoutenable de voir son père comme ça. "




Par Gérard Faure-Kapper

"Bonjour à tous, tout d'abord merci pour votre soutien et tous vos messages amicaux qui nous vont droit au coeur. Mon papa est devant la SG depuis près de 5 mois dans l'indifférence totale des notables et politiques, il se ruine la santé tant moral que physique un peu plus tous les jours. De vous à moi c'est insoutenable de voir son père comme ça, lui qui a tant travaillé et qui s'est battu toute sa vie pour moi et ma maman. Je vous demande de réfléchir à tout ça... que feriez vous à ma place? J'ai tout essayé contacter divers émissions et journaux sans succès. Ils vont le laisser crever... dans le pays des droits de l'homme sur la "place de la liberté" de Lons Le Saunier? J’espère qu'il lui restera assez de force..."

Voici le message d'Anaïs, la fille de Bruno.







Au départ, une affaire banale. La Société Générale et le Crédit Agricole ruinent une entreprise d'automobiles, comme elles le font chaque jour dans toute la France.

Un homme au courage exemplaire a décidé de refuser cet anéantissement programmé. Il préfère mourir debout que vivre à genoux devant ces nouveaux dictateurs.

La mort, incarnée par la finance, il la regarde en face, fièrement sans baisser la tête. Cet homme reste chaque jour devant la Société Générale de Lons le Saunier. 

Après la Grèce et l'Espagne que les banques ont détruit, c'est au tour de la France. Le peuple gronde et se révolte en silence. Les plus courageux intentent des actions. Chacun cherche un homme courageux qui osera le premier défier ce système assassin. Un homme qui n'hésitera pas à sacrifier sa santé et même sa famille pour hurler au nom du peuple de France: "réveillez-vous, ils ne sont pas aussi forts qu'ils croient, nous pouvons les faire craquer.!!!.."

Bruno est cet homme. Tel le Colonel Fabien, il est le premier à montrer les voies de la résistance et de la révolte

Face à un gouvernement complaisant envers les financiers, il leur rappelle que la République est toujours venue à bout de ses envahisseurs, 1794, 1871, 1918, 1944. A ces dates, nous rajouterons bientôt 2013.

Bruno est membre d'honneur de l'APLOMB, cette association qui n'a jamais négocié et jamais cédé.

Qu'allons nous faire ? Au nom d'une nécessaire vigilance citoyenne, et devant l'obligation de tout vérifier, la prochaine étape sera une étude que nous allons réaliser auprès des clients de cette Société Générale de Lons le Saunier, 

Cinq questions seront posées:

1°) En tant que client de cette agence, la banque a-t-elle déjà débité votre compte de frais d'interventions, de commissions ou autres.

2°) Si oui, à combien estimez vous le montant prélevé depuis 5 ans.


3°) Savez-vous que ces frais peuvent être constitutifs d'un délit d'usure.


4°) Êtes-vous prêt à déposer une plainte pénale pour pratique usuraire contre cette agence.


5°) Savez-vous qu'ils risquent une interdiction de pratiquer l'activité bancaire pendant 5 ans. 



Bruno, Anaïs, vous n'êtes pas seuls. Nous agissons.

www.aplombfrance.fr
  

1 commentaire: