vendredi 19 décembre 2014

Les employés de banque vous prennent-ils pour des débiles profonds ?


Par Gérard Faure-Kapper

Oui, c'est ma conclusion sans appel après avoir reçu les réponses de toutes les banques à la vague de lettres. Celles-ci demandaient le remboursement des commissions d'intervention.

La requête était pourtant d'une simplicité enfantine. J'ai utilisé volontairement des phrases simples à comprendre, sujet, verbe, complément, au temps présent et avec des mots universellement connus.

J'ai présenté aussi une étude chiffrée personnalisée. Oh pas de formules compliquées, même pas de règle de 3, juste des additions.

Le texte était ainsi rédigé:

"J'ai eu des découverts. Ceux-ci m'ont coûté la somme de (addition des frais fixe et des intérêts). Vous avez oublié de compter les frais fixes dans le taux. Celui-ci est faux. Vous devez me rembourser."

C'est pourtant simple à comprendre.

Constatation, le personnel des agences était dépassé par cette demande. il y avait trop de mots à la fois. C'est donc une personne du siège qui a répondu..

Cette personne se dit "responsable" du service "relations clientèle et qualités".

1er élément de réponse: "Les frais ont été prélevés conformément à la grille tarifaire et aux conditions générales de fonctionnement".

Ce n'est pas contesté dans notre lettre, nous somme bien d'accord avec les tarifs. Les conditions prévoient bien que "en cas de présentation d'une écriture non approvisionné, la banque peut accorder un découvert ponctuel."

2ème élément de réponse: "Les frais ont été prélevés suite à un fonctionnement anormal". on le sait également.

3ème élément de réponse: "Ils rémunèrent un traitement particulier". Ah, on avance. Et en quoi consiste ce traitement particulier ?

"Il s'agit de l'examen du compte" Bien Mongolito, et c'est pour quoi cet examen de compte ? Là, on brûle.

" On va prendre ces frais, même si on refuse de payer l'écriture, c'est pour cette raison que l'examen du compte n'est pas lié au découvert." Fin de la conversation.

Nous avons beau faire remarquer qu'il n'est pas prévu dans la convention de compte de prélèvements de frais d'intervention en cas de refus. Rien, le banquier se referme comme une huître. La comparaison avec le mollusque ne s'arrête pas là, elle peut s'étendre au QI.

Pour comprendre le grotesque de la réponse, imaginons le responsable du service qualité, dans quelques mois, après son licenciement. Il est devenu patron d'un garage. Vous venez rechercher votre voiture.

Monsieur le garagiste, vous me présentez une facture de 1.200€, et vous avez mis "frais d'intervention. Vous avez fait quoi ?"

"Nous avons prélevé ces frais suite à un fonctionnement anormal de la voiture"

Certes, mais ces frais rémunèrent quoi ?

"Ils rémunèrent un traitement particulier"

D'accord, et en quoi consiste ce traitement particulier ?

"En l'examen de la voiture"

Là, on est mal barré. Vous avez examiné la voiture, mais pourquoi ?

"A cause de son fonctionnement anormal"

Ouf, zen. pourquoi la fatma l'avait bu mon z'ami.

Je répète ma question autrement: puis-je considérer ces frais dans la rubrique entretien et réparation de ma voiture ?

"Cest frais ont été pris conformément à la grille tarifaire"

On en doute pas, mais...

"Et vous avez connaissance de cette grille tarifaire..."

Ok, d'accord, mais...

"La jurisprudence du 22 mars 2012 dit que les frais qui ne sont pas liés à la réparation de la voiture ne sont pas liés au budget réparation."

C'est ça, c'est ça, on s'en doute...

"Une réponse ministérielle dit exactement la même chose..."

Si nous revenions à ma voiture...

"La jurisprudence du 8 juillet 2014 dit que nous prenons ces frais, même si on ne répare pas la voiture..."


Le cadavre du garagiste fut retrouvé le lendemain. Il gisait au fond de la fosse à vidange, horriblement mutilé.

Pour apprécier mon texte, reprenez la réponse de votre banque après que vous ayez demandé le remboursement de ces frais...











2 commentaires:

  1. http://findependencehub.com/rocco-galati-and-comer-win-another-round-of-appeals-against-bank-of-canada/

    RépondreSupprimer
  2. pas de réponse de ma banque , c est encore mieux chez moi , c est dirigé par des autruches

    RépondreSupprimer