samedi 4 février 2017

Comment les frais bancaires financent des emplois fictifs


Par Gérard Faure-Kapper


Personne n'en parle jamais, mais savez-vous que les frais que vous facture votre banque, rémunèrent des emplois fictifs ?


Je vous donne des exemples.


La banque vous facture des frais de tenue de compte.

Personne ne s'est posé la question de savoir comment on tient un compte. Moi, je ne sais pas. Si l'agent doit intervenir, il facture des frais d'intervention. Mais s'il n'intervient pas, le compte ne se tient-il pas tout seul ?

En facturant ces frais de tenue de compte, la banque va créer un emploi fictif.


La banque vous facture des frais de gestion.

Seulement pour gérer un compte, il faut faire signer un mandat de gestion qui va en définir les modalités et les limites. Quelqu'un d'entre vous a-t-il signé un mandat de gestion ? Non bien sûr, car personne ne peut gérer votre compte à votre place.

En facturant ces frais de gestion, la banque créer un emploi fictif.


La banque vous facture des frais d'intervention.

Et comment la banque justifie cette intervention ? Frais de comptabilisation. Non, c'est l'ordinateur. Frais administratif. lesquels, la banque peut-elle les décrire ? Non.


Par contre l'intervention de l'agent pour décider si la banque paye une écriture, ce travail est bien réel.

Paradoxe, la banque va nier ce travail, sinon elle est obligée de reconnaître que les frais sont usuraires donc illégaux.



Regardez votre grille tarifaire. Passez tous les frais en revue. Et essayez d'imaginer le travail d'un agent qui va justifier ces frais.

Vous ne pourrez pas.


Ainsi, la quasi totalité de la grille tarifaire finance un travail physique qui n'existe pas. 

Et si le travail n'existe pas, l'agent censé le réaliser n'existe pas non plus.

Les emplois fictifs, c'est une institution dans les banques.



Pas convaincu ? Regarder les chiffres:

Il y a 26.000 agences bancaires en France.

Qui produisent chaque année 26 milliards d'€ de frais correspondants à une action.

Soit 1 million d'€ par an et par agence.

225 jours de travail par an.

Soit 4.444 € d'intervention par jour et par agence.

8€, le prix moyen d'une intervention.

Soit 555 interventions par jour et par agence.

Soit 70 interventions par heure et par agence.

De qui se moque-t-on ???






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire