vendredi 8 juin 2012

Affaire de la Société Générale : 1ère semaine de grève de la faim.





Par Gérard Faure-Kapper

Régine, co-fondatrice de l’APLOMB, est en grève de la faim depuis une semaine.

Sa résistance physique est mise à rude épreuve. En effet, au lieu de rester allonger, elle continue de tenir son commerce.

Elle veut ainsi exprimer le comportement, le devoir et l’honneur de tous les commerçants : servir le public qui la fait vivre.

Vous pouvez aller la voir dans sa boutique, elle est fatiguée bien sûr, mais vous accueillera et vous renseignera avec le même professionnalisme et amabilité que tous les autres commerçants.

Cette corporation est la victime rêvée de tous les pouvoirs financiers. Leurs combats depuis 6 décennies sont totalement justifiés. Imaginez une ville sans commerces, non, impossible. Les commerçants, c’est la vie de la cité.

C’est pour défendre cette image que Régine a choisi de se diriger vers la mort en cessant de s’alimenter.

Sa protestation, c’est celle de l’APLOMB qu’elle a cofondé voici 3 ans.

Un commerçant qui commet la moindre infraction est immédiatement et sévèrement sanctionné.

Par contre une banque peut exercer son industrie en dehors de toutes les lois, rien ne leur arrive.

Quelle horreur cette image de centre-ville. Tous les commerçants s’affairent et travaillent sans compter les heures, sans compter leur peine, au détriment de leur vie familiale et sociale.

Et au centre de la place, la Société Générale, le LCL et les autres banques règnent sur leur « secteur » et rackettent en toute impunité.

Leur travail est plutôt cool. A 17 heures ils sont déjà dehors et tous leurs ponts de mai sont reliés par leurs RTT.

Régine a cessé de s’alimenter depuis une semaine pour leur montrer ce qu’est un vrai commerçant.

Evidemment, ces employés de banque ne peuvent pas le comprendre, eux dont l’estomac gargouille déjà à 12 heures 5

Ma chère Régine, tu es l’honneur de toute une profession. Les messages de soutien convergent de partout. Le mouvement est lancé, il ne s’arrêtera plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire