lundi 4 juin 2012

Les messages de soutien à Régine nous parviennent de partout.



Par Gérard Faure-Kapper


Formidable mobilisation dans toutes la France pour soutenir Régine dans sa grève de la faim. Ce sont des centaines de messages que nous recevons.


Ses revendications nous concernent tous, elles sont très simples: que les banquiers respectent la loi.
Ce qui signifie d'arrêter les prélèvements illégaux, comme les commissions de mouvement et les frais d'intervention par exemple, et surtout qu'ils remboursent l'intégralités des sommes prélevées sur les comptes des clients.


Les banques sont condamnées chaque fois qu'elles sont assignées devant un tribunal et pourtant elles continuent ce qui prend le nom de racket.


Nous les citoyens, quand nous commettons une infraction nous n'avons aucun cadeau. Mordez la ligne jaune de 10 cm ou roulez à 5 km/h de plus que la vitesse prescrite, et ça tombe. Payez vos impôts avec un jour de retard, et ça tombe. Rajoutez un paquet de chewing-gum dans la facture  de vos fournitures de bureau, et ça tombe, ça tombe, ça tombe.


Par contre pour une banque qui est multirécidiviste, tout est toléré, le racket, l'ingérence dans la gestion des entreprises, les fichages abusifs, les ruptures de concours, tout est possible. Elles sont responsables de la ruine et de l'anéantissement de beaucoup de nos concitoyens et elles continuent sereinement. 


Pour nous tolérance zéro, pour elles, laxisme total. Et ce n'est pas le gouvernement actuel qui va changer les choses compte tenu d'intérêts particuliers.


C'est pour cela qu'après beaucoup d'autres, Régine, la cofondatrice de l'APLOMB, fait une grève de la faim.


Continuez à la soutenir en envoyant un message sur www.aplombfrance.fr, tout comme l'on fait beaucoup d'autres et notamment Patricia qui nous écrit de Tahiti et dont voici le message.




"Avec vous de tout coeur depuis Tahiti.


 Ici aussi c'est l'enfer, chaque mois, les foyers les plus modestes dont les retraités et salariés qui touchent leur pensions et salaires plus d'une semaine après les dates  imposées des prélèvements automatiques, sont rackettés par les banques qui prennent des agios, jusqu\'a plusieurs fois pour la même facture.

Nous n\'avons aucun moyen d'obliger les organismes, téléphone, électricité ou internet de poser leurs prélèvement à la date souhaitée par le client .


Pour ma part je travaille sur internet, et la banque me demande un revenu minimal de 1600 Euro, pour avoir une carte, impossible avec une retraite de 1000 euros. Quand j'avais ma carte, ma banque refusait de la coupler avec Paypal, afin que je puisse travailler sur le Web . Alors via les CCP, les plus arrangeants, les moins chers, et moyennant des frais excessifs pour de si petites sommes, je donne 20% de mes gains.


utilisez SVP mes comptes twitter et Facebook, pour vos annonces.


Merci pour votre courage .


Sincères salutations Fa ito ito"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire