mardi 30 juillet 2013

Bank of Cyprus. C'est fait, un prélèvement de 47,50% sur les comptes. A quand la France.


Par Gérard Faure-Kapper.

Il y a quelques mois, quand les premières rumeurs courraient sur un prélèvement de 8% sur les comptes pour renflouer les banques, l'APLOMB a tout de suite sorti un article pour expliquer la manœuvre en terme de communication.

Chypre était un laboratoire pour sonder l'opinion européenne. Les peuples allaient-ils se laisser dépouiller sans réagir ?

Moscovici a tout de suite demandé d'épargner les plus faibles. Il sait de quoi il parle, en France c'est 80% de la population.

Alors on a limité le prélèvement aux comptes supérieurs à 100.000€ puis on en a plus parlé.

Après tout, ça ne touche que ces salauds de riches.

En tout cas, c'était bien de prévenir, puisqu'ils on donné le temps aux riches Russes de retirer leurs fonds pour les mettre sous d'autre cieux. Na sdorovié Tovaritch.

Quelques mois plus tard, le ministre prussien chargé de la chose Bank mit uns und Bruxelles über alles, faisait admettre le principe à toute l'Europe. Le Président Français, Pierre Moscovici a emboîté le pas. C'est par précaution et uniquement si c'est nécessaire disait-ils ma Ginette.

Ça me fait penser au dernier discours de Jean de la Lune, "on augmentera pas les impôts, sauf si c'est indispensable". Il s'avère que c'est indispensable.

And today, la Bank of Cyprus vient de procéder à un prélèvement, non pas de 10% mais de 47,5% sur les comptes supérieurs à 100.000€.

Non, ce ne sont pas les milliardaires qui sont touchés, leur argent est bien à l'abri, mais beaucoup de gens.

Par exemple, vous vendez une maison et êtes dans l'attente d'un nouvel achat, votre capital est diminué de moitié.

Vous approchez de la retraite et vendez votre magasin pour finir honorablement votre vie, même chose, votre capital est coupé en deux.

Et puis et puis, si cette mesure passe très bien dans l'opinion pour 100.000€, qu'est-ce qui empêchera notre ministre des finances d'abaisser le plafond à 80.000€.

Si la situation l'impose, pourquoi pas 50.000€.

Impossible ? Tout comme la violation du droit inaliénable à la propriété.

Quand les limites sont dépassées, il n'y a plus de limite.




2 commentaires:

  1. Mais, comment dire, c'est pas déjà fait en France?
    Toutes ces taxes, sur-taxes, sous-taxes, cumulées, ne font-elles pas une ponction de quasi moitié des liquidités de chaque foyers? (pardon, de chaque foyer modeste et pauvre...)
    Donc, si Moscovitchi active la ponction à 47,5% de chaque foyer (repardon, chaque foyer modeste et pauvre, derechef), il ne restera quasiment rien sur le compte en banque desdits foyers...
    Ais-je bien résonné? O.o

    RépondreSupprimer
  2. Les agios et frais en tous genres s accumulent et mon reste à vivre est attendu comme le Messie. Mais voilà qu il fait une apparition et disparaît, ce que me vole ma banque finalement ne me permets pas de payer des factures qui sont à nouveaux taxées. Est ce normal qu une banque présente deux fois dans le même mois des crédits bancaires qui ne sont pass honorés faute de provision et qu ils prennent à chaque fois des frais alors qu ils savient qu à là représentation des mensualités rien n aurait changé mais qu ils réussissent à se resservir en frais sûr un compte debiteur ? Pourquoi Mon loyer ne peut passer et leur 200 à 300 euros de frais mensuels oui ???

    RépondreSupprimer