lundi 18 mars 2013

RACKET CHYPRIOTE: Moscovici approuve l'idée.


Par Gérard Faure-Kapper

La grande question que se pose tous les Français:

les banques peuvent-elles racketter les comptes de leurs clients en France ?

C'est pour cette raison que la déclaration de Moscovici était très attendue. L'avantage avec lui, c'est qu'il emploi un langage de bois très basique. De ce fait, il est très facile de traduire en Français.

Moscovici est favorable à la protection des petits épargnants.

Définition d'un petit épargnant: un SDF qui va glisser au fond de sa poche les 7€46 qu'il a ramassé au fond de sa casquette.

Au delà, ce sont des épargnants normaux.

Moscovici n'a donc pas désapprouvé ce racket. pire, il s'y attendait. Chypre est pour lui un laboratoire qui permet de mesurer les réactions de l'opinion, notamment de savoir s'il doit s'attendre à des manifestations plus ou moins violentes.

Dès qu'il aura sa réponse, il va rassurer les Français: "ça chez nous ? Mon dieu quelle horreur, c'est totalement exclu."

Quand vous entendrez un tel démenti, vous savez que l'opération est proche.

Alors, que faut-il faire ?







2 commentaires:

  1. retirer tout son salaire dés qu'il est versé rendre carte bleue et chéquier aux banques comme ca ils feront mumuse avec l'argent qu'il ont placés dans les paradis fiscaux

    RépondreSupprimer